Métro de Québec

Aéroport-Jean-Lesage
Aquarium
Laurier
Pollack/Université-Laval 1
René-Lévesque
Cartier
Colline-Parlementaire
Château-Frontenac
Gare-du-Palais
Gabrielle-Roy
Pointe-aux-Lièvres
ExpoCité ou Badaboum
Chemin-de-Charlesbourg
Trait-Carré
Boisé-de-Marly
Campanile
Sainte-Foy
Albert-Rousseau/Cégep-de-Sainte-Foy
PEPS/Université-Laval 2
François-Xavier-Garneau
Carrefour-Saint-Romuald
Alphonse-et-Dorimène-Desjardins
Lévis/la-traverse
Wendake
Lebourgneuf
Michelet
Les-Saules
Sylvain-Lelièvre/Cégep Limoilou
Pointe-D’Estimauville
Beauport
Chute-Montmorency

Aéroport-Jean-Lesage(Ancienne-Lorette)

L’aéroport de Québec constitue la porte d’entrée de l’Est-du-Québec sur les plans régional, national et international. Plus de 1 million de personnes y transitent chaque année, et plus d’une dizaine de transporteurs y offrent des liaisons aériennes à destination de l’Amérique du Nord, des Caraïbes, du Mexique et de l’Europe.

Aquarium(1675, av. des Hôtels)

L’Aquarium du Québec accueille près de 330 000 visiteurs chaque année. Quelque 10 000 créatures y vivent : poissons, reptiles, amphibiens, invertébrés et mammifères marins. On trouve un ours blanc, des morses, des phoques et des méduses. Le site offre de l’animation, des spectacles, des ateliers sur les océans, des jeux d’eau, etc.

Laurier(boul. Laurier)

À la sortie du pont Pierre-Laporte, le boulevard Laurier est bordé par plusieurs hôtels, trois centres commerciaux réputés et le CHUL. Surtout connu pour le Centre mère-enfant, cet établissement regroupe sous un même toit la majorité des spécialistes de la région qui se consacrent aux soins des nouveau-nés et de leurs mères, des enfants ainsi que des futures mamans pour
l’Est-du-Québec.

Pollack/Université-Laval 1(av. des Sciences humaines et rue de l’Université) Correspondance

Plus de 40 000 étudiants sont inscrits aux 392 programmes de l’Université Laval. Elle se situe au septième rang des grandes universités de recherche au Canada. Fondée en 1852, l'Université Laval a été la première université francophone à voir le jour en Amérique. Maurice-Pollack était un propriétaire de grands magasins qui a apporté son soutien à l’Université.

René-Lévesque(rue Belvédère et boul. René-Lévesque)

Plusieurs circuits d’autobus se croisent à cette intersection plutôt achalandée. L’avenue Belvédère est une des rues du quartier Montcalm qui relient la Haute-Ville et la Basse-Ville. La Ville veut préserver le caractère résidentiel de ce secteur tout en maintenant la vitalité des commerces.

Cartier(av. Cartier et boul. René-Lévesque)

Cette avenue du quartier Montcalm dégage un esprit bohème, avec ces cafés et commerces de proximité. Au bout de l’avenue, sur Grande-Allée, on arrive au cœur des plaines d’Abraham. Le parc des Champs-de-Bataille est un lieu de prédilection pour l’activité physique et les grands spectacles du Festival d’été de Québec. Situé dans le parc, le Musée du Québec possède la plus grande collection d’art du Québec avec près de 35 000 œuvres réalisées entre le 17e siècle et aujourd’hui.

Colline-Parlementaire(Édifice Marie-Guyart, boul. René-Lévesque)
Correspondance

La majorité des édifices gouvernementaux et des sièges sociaux de multinationales sont situés à proximité. La fonction publique emploie plus de 40 000 personnes. À l’hôtel du Parlement, plus de 1000 personnes gravitent autour des 125 députés. À voir, la fontaine de Tourny. À quelques minutes, on arrive à la place D’Youville, noyau culturel du Vieux-Québec avec le Capitole, le palais Montcalm et, bientôt, le Théâtre Le Diamant de Robert Lepage.

Château-Frontenac(Place d’Armes)

Situé sur le cap Diamant, le château Frontenac est l’emblème de Québec. De là, on aperçoit le monument Samuel de Champlain, fondateur de Québec en 1608. On peut déambuler sur la terrasse Dufferin avec vue sur le fleuve Saint-Laurent, découvrir la place d’Armes, la place des Gouverneurs et la basilique. Grâce au funiculaire, on accède au quartier historique Petit Champlain, avec la place Royale, et au Musée de la civilisation, qui offre une imposante collection ethnographique et historique du Québec.

Gare-du-Palais(450 rue de la Gare-du-Palais)

Les trains assurent des liaisons avec Montréal, Gaspé et Halifax. La gare, qui sert aussi aux autocars, est située près du marché public du Vieux-Port et de la marina du bassin Louise. À quelques minutes de marche, rue Saint-Paul, se trouvent de nombreux restaurants. La gare a été désignée gare ferroviaire patrimoniale en 1992. Devant, on peut admirer la fontaine dessinée par Charles Daudelin.

Gabrielle-Roy(rue Saint-Joseph Est et rue de la Couronne) Correspondance

La bibliothèque Gabrielle-Roy est située au cœur de cet ancien faubourg ouvrier, qui doit sa revitalisation au maire Jean-Paul L’Allier. Dans ce quartier branché, les anciennes manufactures hébergent des entreprises de nouvelles technologies. Les restaurants de la rue Saint-Joseph et les spectacles dans le parc contribuent à l’animation. Plusieurs institutions ont été attirées par ce renouveau, dont l’Université du Québec et l’Institut national de recherche scientifique (INRS).

Pointe-aux-Lièvres(écoquartier, près du parc
de la Pointe-aux-Lièvres)

En bordure de la rivière Saint-Charles, près du parc de la Pointe-aux-Lièvres, la Ville de Québec envisage d’implanter un écoquartier, soit un quartier construit selon les principes du développement durable. À proximité se trouvent des commerces, des écoles et des centres de formation professionnelle, l’Hôpital Saint-François-d’Assise et plusieurs centres récréatifs.

ExpoCité ou Badaboum(route 175 et boul. Hamel)

Depuis 1912 au mois d’août, c’est sur ce site que se déroule Expo Québec. Cette foire agricole est la deuxième en importance au Canada après celle de Toronto. ExpoCité est ainsi un grand parc qui accueille annuellement quelque 2,5 millions de visiteurs et qui comprend plusieurs infrastructures : le Colisée Pepsi, le Centre de foires, le Pavillon de la jeunesse et l'ancien Hippodrome de Québec. Ce dernier sera démoli pour faire place au futur amphithéâtre.

Chemin-de-Charlesbourg(1re av. et 41e Rue)

Cette intersection sépare La Cité-Limoilou de Charlesbourg. Elle est à proximité de deux autoroutes (40 et 175) et le point de rencontre de plusieurs autobus. On y trouve un stationnement incitatif et des navettes pour les événements spéciaux. La 1re Avenue est une des plus vieilles rues de la région. Au 17e siècle, elle reliait Québec à Charlesbourg en suivant la rivière Saint-Charles. Au début du 20e siècle, des promoteurs ont suivi le modèle de New York pour nommer les rues du secteur.

Trait-Carré(boul. Louis-XIV et 1ère Avenue)

Près de 60 % du territoire de Charlesbourg est agricole ou boisé, mais c’est devenu une banlieue prisée pour sa qualité de vie. Plus de 72 000 personnes y vivent. Quant au Trait-Carré, nulle part ailleurs en Amérique un village en forme d’étoile n’a été conservé avec autant d’intégrité. Par ailleurs, la nouvelle bibliothèque, voisine de l’église Saint-Charles-Borromée, s’intègre à l’environnement avec sa toiture végétale.

Boisé-de-Marly (Revenu Québec, rue de Marly)

Près de 4000 personnes travaillent dans l’édifice de Revenu Québec, situé au centre du boisé de Marly. Menacé de disparaître dans les années 1980, le boisé de Marly doit sa sauvegarde à la présence dans ses sous-bois d'une espèce végétale menacée, l'ail des bois. En 1988, le ministère de l'Environnement a classé le boisé « aire protégée » et lui a conféré la vocation de parc récréotouristique et de conservation.

Campanile (rue du Campanile)

La Pointe-de-Sainte-Foy a été développée dans les années 1950-1960. Le Collège des Compagnons (ancienne école secondaire Les Compagnons-de-Cartier) reçoit près de 1000 élèves. Plus récemment, on a créé un secteur adapté pour les personnes âgées, le Faubourg Laudance, situé rue du Campanile.

Sainte-Foy (chemin Sainte-Foy et rue Arthur-Rousseau))

L’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, rattaché à l’Université Laval, prodigue des soins cliniques spécialisés en maladies pulmonaires, en cardiologie et en chirurgie de l’obésité, et se consacre à la recherche et à l’enseignement. À sa création, en 1918, cet hôpital offrait des soins aux tuberculeux parce qu’il était situé à l’air pur et qu’une ferme à proximité offrait une nourriture saine pour les malades.

Albert-Rousseau/
Cégep-de-Sainte-Foy (2410 chemin Sainte-Foy)
Correspondance

Près de 8000 étudiants fréquentent le Cégep de Sainte-Foy. On y trouve la salle Albert-Rousseau, nommée en l’honneur de l’artiste-peintre de réputation internationale. Dans cette salle de 1300 places, on présente surtout des spectacles d’humour et de chansons, et des pièces de théâtre. Tout près se trouve le Cégep St. Lawrence, un collège anglophone.

PEPS/Université-Laval 2 (chemin Sainte-Foy et rue du Séminaire)

Considéré comme le plus grand centre sportif de l'Est-du-Québec, le Pavillon de l'éducation physique et des sports (PEPS) de l'Université Laval offre à la communauté universitaire et au grand public près d'une centaine d'activités sportives. Il est fréquenté par un demi-million de personnes chaque année. C’est aussi le lieu d'entraînement des athlètes universitaires du programme Rouge et Or, que ce soit en football, en soccer, en basketball, etc.

François-Xavier-Garneau (chemin Sainte-Foy et av. de Vimy)

Le Cégep Garneau accueille chaque année près de 6000 étudiants à temps plein et 3000 à la formation continue. L’Hôpital du Saint-Sacrement est le Centre régional désigné pour l’investigation et le traitement des maladies du sein. Il y a aussi notamment le Centre universitaire d’ophtalmologie et le Centre d’excellence sur le vieillissement. François-Xavier Garneau (1809-1866) est le premier historien du Canada.

Carrefour-Saint-Romuald (chemin du Sault et route 132)

La tête des ponts, près des ponts Pierre-Laporte et de Québec, est le théâtre d’un grand projet de construction mixte. La première zone sera occupée par de grandes surfaces commerciales, la seconde, par des services de proximité, des bureaux et des espaces verts, et la troisième, par des résidences. Cette station dessert les arrondissements de la Chaudière Est et Ouest.

Alphonse-et-Dorimène-Desjardins (cité Desjardins)

Le siège social du Mouvement Desjardins est en pleine expansion. Actuellement, 5500 personnes y travaillent. La plus grande entreprise privée au Québec a été fondée en 1900 au cœur du Vieux-Lévis dans la maison d’Alphonse et Dorimène Desjardins, maintenant un musée. Près de la Cité Desjardins se trouvent l’Hôtel-Dieu de Lévis, le campus de Lévis de l’UQAR, les galeries Chagnon, le nouveau Centre des congrès, la raffinerie Ultramar et, bientôt l’Innoparc.

Lévis/la-traverse (débarcadère du traversier)

Avec près de 140 000 citoyens, Lévis comprend 10 municipalités réunies en 2002, dont les limites correspondent pratiquement à l’ancienne seigneurie de Lauzon, créée en 1636. Outre la traverse comme porte d’entrée, l’activité économique se concentre autour de deux pôles majeurs, mais c’est toute la ville qui se trouve en effervescence, notamment avec le tourisme et la vie culturelle. La Ville de Lévis procédera à la revitalisation du secteur de la traverse en bordure du fleuve et autour de l’ancienne gare.

Wendake(rue de la Faune et rue Max Gros-Louis)

Cette station est au cœur de la communauté de la nation huronne-wendate : 1500 personnes vivent dans le secteur et ont besoin de transport vers le centre. À quelques minutes de marche, les touristes peuvent visiter l’Hôtel-Musée Premières Nations, la chute Kabir-Kouba, le Vieux-Wendake, dont l’église Notre-Dame-de-Lorette, et le Site traditionnel huron.

Lebourgneuf (Galeries de la Capitale, au nord de l’autoroute Félix-Leclerc)

Le centre commercial Les Galeries de la capitale comprend 280 boutiques, 35 restaurants, un parc d’attractions intérieur et une patinoire intérieure. L’arrondissement Les Rivières regroupe des quartiers urbains comme Lebourgneuf, mais aussi des parcs industriels et des espaces verts comme le parc Chauveau, plus grand que les plaines d’Abraham. Près de 60 000 citoyens y habitent.

Michelet (autoroute Henri IV et autoroute Félix-Leclerc)

La Ville de Québec projette de créer l’Espace d’innovation Michelet, un parc technologique de nouvelle génération. Ce site offrira un environnement distinctif alliant innovations technologiques et écologiques, tout en préservant le boisé et le cours d’eau naturels existants. La communauté aura accès aux espaces verts.

Les-Saules (parc industriel Colbert/parc technologique du Québec métropolitain, au nord de l’autoroute Charest)

Le parc industriel Colbert accueille des entreprises manufacturières et des commerces de gros. Plus de 4000 personnes travaillent dans plus de 300 entreprises. Le Parc technologique du Québec métropolitain est une communauté d’affaires d'une centaine d'entreprises et de centres de recherche regroupant 5000 travailleurs.

Sylvain-Lelièvre/
Cégep Limoilou (8e av. et 18e Rue)

Le Cégep Limoilou, situé au cœur du Vieux-Limoilou, offre 40 programmes à quelque 5500 étudiants. Le complexe sportif et la salle de spectacles Sylvain-Lelièvre sont ouverts au public. Tout près se trouve l’Hôpital de l’Enfant-Jésus, reconnu pour ses programmes de traumatologie pour l’Est-du-Québec. L’auteur-compositeur-interprète Sylvain Lelièvre, né à Limoilou en 1943, est mort le 30 avril 2002.

Pointe-D’Estimauville (écoquartier, boul. Sainte-Anne et av. D’Estimauville)

La Ville de Québec veut revitaliser le secteur et en faire un quartier qui serait un modèle de développement durable. Au centre, il y aura une esplanade urbaine ouverte sur le fleuve, sur laquelle donneront les habitations, les bureaux et les commerces. Les bâtiments seront écoresponsables et performants grâce à des procédés d’isolation, d’éclairage, de récupération de chaleur et de toitures vertes.

Beauport (av. Royale et boul. François-de-Laval)

Près de 75 000 personnes vivent dans cet arrondissement. L’avenue Royale et ses alentours immédiats renferment, sur 6 kilomètres, quelque 550 bâtiments d’intérêt patrimonial et plonge le visiteur en plein cœur de la Nouvelle-France. L’arrondissement a réaménagé les infrastructures de la baie pour en faire un lieu de plein air et de spectacles au bord du fleuve.

Chute-Montmorency (av. Royale)

Près de 500 000 personnes visitent ce site chaque année. La chute, haute de 83 mètres, soit 30 mètres de plus que les chutes du Niagara, est entourée d’un parc sillonné de sentiers pédestres et de belvédères. Le téléphérique, l'escalier panoramique et le pont suspendu offrent de beaux points de vue sur le fleuve et l’île d’Orléans. Le parc est accessible en toute saison.

Et si Montréal n'était pas la seule ville au Québec à posséder un métro? Nous nous sommes demandé à quoi pourrait ressembler le réseau du métro de la ville de Québec s'il voyait le jour.

Selon les nombreuses personnes consultées, le métro de Québec comprendrait cinq lignes, se croisant pour la plupart à la colline Parlementaire, dans ce cas située à l'édifice Marie-Guyart (complexe G), et couvrant une bonne partie des quartiers de Québec, de la pointe de Sainte-Foy et de l'aéroport jusqu'à Charlesbourg, Beauport et Lévis.

Imaginer qu'il y a un métro à Québec est une façon de regarder la ville autrement, de voir où les citoyens vivent, travaillent, étudient, magasinent, se cultivent ou font du sport. Si l'illustration est fantaisiste, les données, elles, sont bien réelles.

À vous maintenant... Dites-nous à quoi devrait ressembler votre métro. Faites-nous part de vos commentaires et vos suggestions.

Sources: Christine Arbour, conseillère en communication, Cégep Garneau; Geneviève Bastien, Service des communications, Cégep de Sainte-Foy; Louise Boisvert, journaliste, Radio-Canada à Québec; Marc-André Boivin, chroniqueur à la circulation, Radio-Canada à Québec; Serge Bouchard, animateur des Chemins de travers, Radio-Canada; Frédérique Châlon-Corsiez, Arts et patrimoine/Toponymie, service de la Culture, Ville de Québec; Stéphane Dion, chef des relations publiques et porte-parole, Revenu-Québec; Daniel Gagnon, porte-parole, Tourisme-Québec; Manon Falardeau, Services des communications, Aquarium du Québec; Jacques Fortin, agent de recherche, Commission de toponymie du Québec; Claude Gervais, citoyen de Lévis; Constance Gros-Louis, secrétaire du Conseil huron-wendat et secrétaire du grand chef, Wendake; Richard Lacasse, conseiller en relations de presse, Mouvement Desjardins; Michel Lamarche, journaliste, Radio-Canada à Québec; Jean-Philippe Laprise, direction des communications, Assemblée nationale; Carine Loranger, conseillère en communications, Ville de Québec; Catherine Lévesque, chargée de communications, PEPS, Université Laval; Marie-Christine Magnan, conseillère en urbanisme, Ville de Québec; Frédéric Poirier, gestionnaire administratif d'établissement, Collège des Compagnons; Jean Provencher, historien et auteur du blogue Les quatre saisons ; Robert Prévost, réalisateur, Radio-Canada à Québec; Diane Ranger et Laurent Chenart, citoyens de Québec; Catherine Rochette, guide, Société historique Alphonse-Desjardins; Lyse Routhier, coordonnatrice à l'information et à la promotion, Direction des communications, Ville de Lévis; Andrée-Anne Stewart, conseillère-experte en relations médias, Direction des relations publiques et des communications, Revenu Québec; Mathieu Tanguay, chargé de communications, Rouge et Or, Université Laval; Pauline Thivierge, préposée à l'accueil touristique de Wendake; Marie-Josée Tremblay, coordonnatrice aux relations de presse, Mercure Communications pour ExpoCité.

Site officiel de la Ville de Québec

Site officiel de la Ville de Lévis

Tessier, Yves, Guide historique de Québec, La société historique de Québec, Fédération des sociétés d'histoire du Québec, 1984.