Patinage de vitesse - Canada

Le choix gagnant d'Alex Boisvert-Lacroix

Nos blogueurs

Changer de la courte à la longue piste : le choix d'Alex Boisvert-Lacroix

Le patineur de vitesse Alex Boisvert-Lacroix a donné un nouveau souffle à sa carrière en délaissant la courte piste pour la longue piste.

Maintenant établi à Calgary, où il s'entraîne au Centre national, Alex Boisvert-Lacroix est vraiment convaincu qu'il pourra s'emparer de l'une des quatre places disponibles dans l'équipe canadienne pour l'épreuve du 500 m à Sotchi.

« Je le sais que mes chances sont là. J'ai juste à faire ce que j'ai à faire et le résultat va suivre après », dit-il.

L'athlète, qui n'a jamais réussi à s'imposer autant qu'il l'aurait voulu en courte piste, est persuadé d'avoir pris la meilleure décision de passer à la longue piste.

« Je suis un grand bonhomme, un gros bonhomme. Maintenant, j'ai toute la place que je veux pour patiner sur la glace. Personne ne me dérange. C'est ma course, ma performance. Et je serai là pour rayonner lors de la sélection olympique canadienne », assure le patineur de 25 ans.

Même si récemment des problèmes de santé ont nui à ses performances, Boisvert-Lacroix voit une lueur d'espoir.

« J'ai eu des mauvaises courses, mais j'ai aussi eu mes meilleures courses cette saison-ci. J'ai été deux fois dans le top 10, au début de la saison, en Coupe du monde. C'est très encourageant. L'année dernière, le mieux que j'ai fait, c'était une 17e place. Il y a une grosse amélioration », constate-t-il.