Élections 2012

Gaétan Lelièvre du PQ est élu dans Gaspé

Info en continu

Gaetan-Lelievre Gaétan Lelièvre, nouveau député de la circonscription de Gaspé  Photo :  Martin Toulgouat

Le péquiste, Gaétan Lelièvre, a remporté son pari et devient le nouveau député de Gaspé.

Réagissant aux résultats, le nouveau député a soutenu que son parti pourra relancer l'économie de la région même s'il est minoritaire.

M. Lelièvre l'emporte avec plus de 56 % des suffrages sur le candidat libéral et député sortant Georges Mamelonet. M. Mamelonet obtient 5884 voix et un peu plus de 28 % des suffrages exprimés. La Coalition avenir Québec arrive bonne troisième. Yvan Blanchard de la CAQ recueille près de 10 % des appuis. Québec solidaire et Option nationale n'auront pas réussi à percer dans la circonscription, QS obtenant moins de 4 % des voix et ON moins de 2 %.

Gaetan-lelievre Gaetan-Lelièvre

Biographie de Gaétan Lelièvre

  • Formation en gestion
  • Directeur général de la MRC de la Côte-de-Gaspé
  • Directeur général de la Ville de Gaspé
  • Implication dans divers organismes communautaires et comités publics

Cinq candidats s'affrontaient dans la nouvelle circonscription de Gaspé qui englobe maintenant près de 10 000 électeurs de la Haute-Gaspésie, autrefois rattachés à la circonscription de Matane.

En 2008, Georges Mamelonet, alors maire de Percé, emportait la circonscription de Gaspé avec 56 % des voix. Le PQ, représenté par Annie Chouinard, obtenait un peu moins de 40 %. L'ADQ obtenait 3 % des suffrages et QS, à peine 1 %. Pendant 14 ans, de 1994 à 2008, la circonscription de Gaspé était représentée par le député péquiste Guy Lelièvre.

La campagne aura été à l'image d'une mer d'huile, calme et sans surprise. Les candidats ont évité les attaques personnelles même lors des débats et ont surtout choisi d'axer leur campagne sur l'échange d'idées en évitant la confrontation.

Réactions de Georges Mamelonet

Le candidat libéral et député sortant, Georges Mamelonet, n'a pas eu à s'expliquer durant la campagne sur les accusations de pêche illégale à l'oursin dont il fait l'objet en février dernier et la réprimande reçue du ministère des Affaires municipales dans un dossier de taxes impayées d'un organisme qu'il présidait au moment où il était maire de Gaspé.

Georges-mamelonet Le candidat libéral défait, Georges Mamelonet.  Photo :  Michel-Félix Tremblay

Pourtant, le candidat défait estime que cette polémique à son endroit a joué dans les résultats. Selon lui, cette controverse n'en est pas une et a été créée par Radio-Canada. Un partisan présent à la soirée, James Meagher, attribue même la défaite libérale à Radio-Canada.

Dans son allocution, M.Mamelonet a remercié son équipe et a souhaité bonne chance à Gaétan Lelièvre. Il a par contre exprimé ses craintes de voir l'instabilité amenée par un gouvernement péquiste.

Georges Mamelonet, qui a obtenu 30 % des voix, se dit toutefois serein et se concentrera sur le développement de son entreprise. Une dizaine de partisans du PLQ s'étaient rassemblés autour de Georges Mamelonet pour le soutenir.

Les promesses

Lors de la campagne, M. Lelièvre s'est engagé à entamer des pourparlers avec le fédéral pour intégrer Forillon au réseau de la SEPAQ. L'opération coûterait selon lui un peu plus de 30 millions. Le candidat estime que le fédéral a abandonné le parc, sous-financé depuis sa création en 1970.

Gaspé Circonscription de Gaspé

M. Lelièvre a aussi obtenu l'appui de sa chef, Pauline Marois, qui est venue en début de campagne pour indiquer qu'elle serait la présidente d'un nouveau plan de relance de la Gaspésie si son parti est porté au pouvoir.

La circonscription compte 31 114 électeurs. Quelque 58 % des électeurs ont participé au scrutin de 2008. Selon les résultats disponibles en fin de soirée, mardi, quelque 65 % des électeurs de Gaspé auraient été voté cette fois-ci.

Édition électorale du Téléjournal de l'Est du Québec

Une émission spéciale de 11 minutes du Téléjournal de l'Est du Québec sera diffusée mercredi à 11 h 44 sur le bilan électoral des circonscriptions du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie-les Îles-de-la-Madeleine et de la Côte-Nord.