L'Égypte, entre révolution populaire et pouvoir militaire



Après des années de turbulence, la rue égyptienne semble s’être calmée avec l’arrivée au pouvoir de l’ex-général Abdel Fattah Al-Sissi. La destitution du raïs, Hosni Moubarak, en février 2011, après un mois d’intenses manifestations, et la prise de pouvoir des Frères musulmans, dans les mois qui ont suivi, ont été accompagnées d’une forte agitation sociale qui n’a pris fin qu’avec le départ de ces derniers, en juin 2013.



Depuis son élection,
en mai 2014, le général Al-Sissi gouverne le pays d’une main de fer. Surfant sur une vague de popularité, il a pu prendre des décisions difficiles, telles que l’augmentation des prix du carburant, sans soulever la colère des Égyptiens, qui sont prêts à se serrer la ceinture pour voir leur pays retrouver la stabilité économique et sociale.