Favoritisme dans la santé?

Des élus, des proches de partis politiques ou même des joueurs de la Ligue nationale de hockey ont-ils bénéficié de traitements de faveur pour des chirurgies, des vaccins ou d’autres services au sein du système public de santé de l’Alberta? C’est ce que doit déterminer la Commission Vertes.

Le commissaire John Z. Vertes, aidé de la directrice générale Sheila-Marie Suzanne Cook, a le pouvoir de sommer des personnes à témoigner et d’exiger des documents pour remplir leur mandat. La commission a prévu d’entendre plusieurs témoins durant huit jours d’audience publique en décembre 2012 à Edmonton, et dix jours d'audience publique en janvier 2013 à Calgary.

Si la commission détermine qu’il existe un « accès préférentiel indu aux services de santé publics », son mandat prévoit aussi qu’elle formule des recommandations au gouvernement pour prévenir une telle situation.

La commission a jusqu’au 30 avril 2013 pour déposer ses recommandations au président de l’Assemblée législative.