Élections Grand Montréal

Saint-Lambert aura une course à la mairie

Philippe Brunet, maire de Saint-Lambert Philippe Brunet, maire de Saint-Lambert  Photo :  Marie-Ève Maheu

Le maire de Saint-Lambert, Philippe Brunet, aura un adversaire dans sa quête pour un deuxième mandat.

Le conseiller municipal Alain Dépatie, vétéran de quatre mandats comme conseiller municipal, a confirmé vendredi à Radio-Canada qu'il convoiterait la mairie de la ville de quelque 22 000 habitants, le jour même où M. Brunet annonçait sa candidature.

Le maire Brunet a reconnu que les divisions au conseil municipal, les poursuites en diffamation contre le journal local et le mouvement citoyen qui a forcé la suspension du projet de reconstruction de l'aréna Éric-Sharp n'avaient pas fait de son premier mandat une période facile.

« Mais j'ai quand même énormément de satisfaction dans les réalisations qui se sont faites et j'ai hâte d'achever certaines réalisations qui sont en cours, notamment le dossier de l'aréna », affirme M. Brunet.

Pour le conseiller Dépatie, le dossier de l'aréna de Saint-Lambert, maintenant entre les mains d'un comité consultatif indépendant, est le principal symbole d'une administration qui n'écoute pas ses citoyens.

« Confrontation avec les gens, même dans le dossier de l'aréna, c'est confronter les utilisateurs avec les non-utilisateurs », analyse M. Dépatie.

Le maire Brunet a promis un nouvel aréna pour janvier 2014, misant sur un soutien provincial à la reconstruction de près de 5 millions de dollars, mais Québec pourrait décider de subventionner une rénovation à moindre coût.

Aucun des deux candidats indépendants n'a voulu dire s'il comptait des appuis parmi les candidats aux huit postes de conseillers municipaux en jeu lors des élections du 3 novembre prochain.

Avec les informations de Philippe Marcoux

Élections Grand Montréal