Massa tourne vite sur sa planète

Felipe Massa à Jerez

Felipe Massa a réussi le meilleur temps, jeudi, à Jerez. Dans sa F138, il a été le seul sous les 78 secondes, et il a devancé Nico Rosberg (Mercedes-Benz) de près d'une seconde.

Massa est le seul des titulaires Ferrari à tourner, Fernando Alonso étant encore en vacances. Au grand déplaisir des propriétaires du circuit, dont les gradins restent vides. Mais les tifosis seront rassurés par le chrono de 1 min 17 s 879/1000 du Brésilien. Le premier cette semaine à descendre sous les 78 secondes.

Massa a réussi son chrono à l'occasion d'une courte série de tours effectués dans la matinée en pneus tendres. Un temps de référence qui permet à Ferrari de souffler un peu.

« C'est agréable de se voir en haut de la liste, a admis Massa, mais ça ne veut rien dire. Si j'avais fait le dernier temps, ce serait plus difficile à vivre, compte tenu des attentes. Ça se passe bien. Mais il y a beaucoup de voitures rapides sur ce circuit, et ce n'est que le premier test présaison. »

Massa est optimiste. Il avait dit après ses premiers tours que la voiture de 2013, la F138, était sur « une planète complètement différente ». Jeudi, il a devancé Rosberg de 9 dixièmes de seconde. L'Allemand a terminé sa journée marathon de 148 tours avec un chrono de 1:18,766 dans une W04 réparée et modifiée. Rien à voir avec sa première journée, interrompue après 14 tours par un incendie sous le capot moteur, en raison d'un câble défectueux.

« La voiture a été fiable, a noté Rosberg. Nous avons été très malchanceux les deux premiers jours, c'est tout. Cette bonne journée de travail nous a tous fait du bien. J'ai fait la distance entre Silverstone et Spa aujourd'hui sans le moindre souci. Les temps étaient très constants. Je peux pousser très vite, car je me sens bien. Mais tout n'est pas parfait. Il faut régler un petit problème de sousvirage. »

Entrée en scène du triple champion du monde. Sebastian Vettel a fait le troisième chrono à sa première journée au volant de la Red Bull RB9. Il a devancé Kimi Raikkkonen (Lotus).

« Comme les règlements n'ont pas beaucoup changé, je m'attends à ce que ce soit encore très serré, a dit Vettel. Ce sera difficile de se démarquer des autres, et de trouver quelque chose de différent pour aller plus vite. Je ne vois pas de grands changements sur les voitures, a-t-il noté. La clé cette saison, ce sera la fiabilité. »

Raikkonen en était à ses premiers tours de piste dans la E21, et l'équipe lui a demandé de faire des tests aérodynamiques. Un maigre total de 40 tours, après avoir passé les deux dernières heures de la journée au garage, bloqué par un problème d'embrayage.

Jenson Button était de retour dans la McLaren, après avoir réussi le meilleur temps, mardi. Cette fois, il a aligné les longues séries de tours pour réaliser le 7e temps du jour, au terme de ses 83 tours de piste.

Vendredi, ce sera la dernière journée de cette première séance de travail présaison, suivie par plus de 300 journalistes, qui tireront leurs premières conclusions.

Sebastian Vettel à Jerez