Partir à point

Rien ne sert de courir, il faut partir à point. Ferrari, vice-championne du monde en 2012, souhaite appliquer cette maxime de Jean de la Fontaine en visant le sommet dans l'année qui vient.

Vendredi, la Scuderia a dévoilé la F138 avec laquelle elle espère, contrairement à l'an dernier, connaître un début de saison à la hauteur des attentes. Cette nouvelle mouture conçue comme la précédente par Nikolas Tombazis n'est pas très différente.

Grâce au travail réalisé dans la soufflerie Toyota de Cologne, en Allemagne (celle de Ferrari à Mugello est en rénovations pour encore deux ans), certaines lignes ont été affinées. Et elle n'a plus le nez cassé, Ferrari ayant visiblement choisi de faire la retouche esthétique que le règlement technique permet en 2013.

L'aérodynamisme est demeuré au centre des préoccupations dans l'espoir de mieux gérer la température des nouveaux pneus Pirelli. Ferrari a conservé les suspensions à tirants qui apparaissaient sur la F2012. L'arrière a été légèrement modifié, les échappements ont évolué. On souhaite être plus performant dans les séances de qualifications, un problème récurrent l'an dernier face aux bolides Red Bull et McLaren.

La 59e Ferrari de F1, depuis 1950, est « une évolution de la voiture de l'an dernier », a expliqué le patron Stefano Domenicali qui souhaite continuer sur la lancée des « points positifs » de 2012, notamment « la fiabilité et l'excellente stratégie » en matière d'arrêts aux puits.

« Notre principal objectif est d'offrir tout de suite une voiture compétitive à nos pilotes, a précisé M. Domenicali. Depuis plusieurs années, nous ne réussissons pas à négocier l'hiver. Nous avons essayé de repenser notre organisation pour progresser sur ce point et pour être plus efficace dans la préparation de ces prochaines semaines. »

Fernando Alonso s'attend à une saison radicalement différente de celle de l'an passé.

« Ce sera difficile de répéter la saison dernière avec sept vainqueurs différents aux sept premiers grands prix. Je pense que deux ou trois équipes gagneront presque toutes les courses et il faudra qu'une de ces équipes soit la nôtre. »

C'est Felipe Massa qui roulera le premier dans la F138, à Jerez, à partir de mardi. Le vétéran Pedro de la Rosa le secondera. Alonso aura une première occasion de la piloter aux essais de Barcelone du 19 au 22 février.

« Je vais suivre les essais avec un grand intérêt. J'examinerai toutes les informations qui parviendront de Jérez, a expliqué le pilote espagnol lors de la présentation de la F138 à Maranello. Ces prochaines semaines, je vais me concentrer sur ma préparation pour le championnat. C'est une bonne décision d'attendre et de faire en sorte d'être à 100 % de la première à la dernière course. Nous nous faisons tous confiance, notre équipe n'est pas composée que d'une personne. »

Force India à Silverstone 

L'équipe Force India a présenté sans tambour sa dernière monoplace, la VJM06, vendredi au circuit de Silverstone. Seul le pilote écossais Paul di Resta était là, car l'équipe n'a toujours pas nommé de deuxième pilote.

Di Resta a ensuite fait quelques tours de piste pour un premier relais à son bord. La dernière mouture n'a pas de nez cassé, comme c'était le cas l'an dernier sur la VJM05.

« Nous avons poussé les gars en dehors de leur zone de confort, a expliqué le directeur technique Andrew Green. Vous ne pouvez pas le voir de l'extérieur, mais les suspensions arrière et avant ainsi que l'aérodynamique ont été retravaillées en soufflerie. La voiture est un cran au-dessus de la VJM05, et nous avons travaillé sur la cohérence pour rendre la monoplace beaucoup plus facile à conduire. »

Pour le poste de pilote numéro deux, ce sera soit Jules Bianchi soit Adrian Sutil.

« Notre objectif principal aujourd'hui est évidemment de dévoiler la voiture, et de faire une ou deux annonces importantes. Nous ne voulons pas confondre les deux histoires et nous choisirions le deuxième pilote un peu plus tard », a-t-il indiqué. Ce sera fait avant les essais de Barcelone, qui commencent le 19 février.

Bianchi est déjà le pilote de réserve de l'équipe indienne, mais il avait choisi d'assister à la présentation de la F138 à Maranello, dans son rôle de pilote de la filière Ferrari.

La VJM06 est la quatrième monoplace lancée avant les premiers essais d'hiver de Jerez. L'équipe Red Bull a prévu de présenter sa RB9 dimanche.

Paul di Resta et la Force India VJM06 Paul di Resta et la Force India VJM06  Photo :  AFP/ADRIAN DENNIS