Tagliani brave la neige

Vers la saison 2013

Alexandre Tagliani passe le temps des Fêtes en famille au Québec, et il a invité l'équipe de Radio-Canada Sports chez lui, juste avant Noël.

Un texte de Philippe Crépeau

« C'est vraiment le fun quand tu es au Québec d'avoir un pied-à-terre, admet Tagliani. J'avais l'habitude d'aller chez mes parents ou à l'hôtel. Mais être chez soi, au Québec, et aller à l'hôtel, ça n'a pas de sens! »

Il peut ainsi à son aise aller rencontrer ses commanditaires du Québec et ses fournisseurs, notamment celui qui fabrique ses volants, qu'il fait faire au ici.

« J'ai toujours gardé une relation avec cette personne qui me fournit mes volants. C'est une sorte de loyauté. Je peux dire que dans mon IndyCar, il y a du Made in Québec! »

Alexandre Tagliani Alexandre Tagliani  Photo :  PC/THE CANADIAN PRESS/John Ulan

En feuilletant un album photo de sa saison 2012, il revient sur le changement de motoriste au mois de juin, de Lotus à Honda, qui a coûté cher à l'équipe.

« Le changement de moteur a coûté un demi-million de dollars, et c'est de l'argent qu'on n'avait pas. Donc, ça a fait un trou dans le budget. Les essais et le développement, tout ça est tombé à l'eau », rappelle-t-il.

La situation a obligé Tagliani à jouer à l'équilibriste en piste. Il a obtenu une pole position au Texas. Pas de podium, mais de bonnes performances, surtout en qualifications, pour une voiture qui n'évoluait pas de course en course.

Tout cela va changer en 2013.

« Tu vois déjà, on a fait un test avant Noël, et c'est très intéressant, admet-il. Et on a déjà prévu un programme de développement de la voiture pour ovales, circuits routiers et circuits de ville. »

Tagliani n'en peut plus d'attendre que la prochaine saison commence.

« J'ai attendu deux mois et demi avant de faire une journée d'essais avant Noël. Ça va être encore plus long avant le début de la saison, même s'il y a d'autres essais de prévus. Mais il y a de l'entraînement physique à faire, la saison va être très compétitive. Il faut se préparer », explique-t-il.

Depuis le temps qu'il veut se battre contre les meilleurs de la série, Alexandre Tagliani sent qu'il en aura enfin l'occasion. Il est prêt à démarrer au quart de tour.