Une équipe en moins, HRT

hrtkarthikeyan Narain Karthikeyan dans la HRT F112  Photo :  HRT

HRT cherche un repreneur. L'équipe qui a vivoté en 2012 n'est pas inscrite sur la liste des engagés de la saison 2013 de F1, publiée lundi par la Fédération internationale de l'automobile (FIA).

L'équipe espagnole a fini au dernier rang du classement de la saison 2012, sans avoir marqué le moindre point. HRT n'a toujours pas trouvé de repreneur depuis sa mise en vente en novembre, et elle n'a pas les moyens financiers de payer son inscription.

Les montants exigés ont augmenté considérablement, mais sont maintenant calculés en fonction des résultats et des revenus commerciaux distribués aux équipes par la FOM (Formula one management) que dirige Bernie Ecclestone.

Ainsi, les petites équipes devaient payer 500 000 $, tandis que Red Bull a payé son inscription 3 200 000 $.

L'équipe HRT a changé de propriétaire trois fois en trois ans. Adrian Campos avait créé en 2010 l'équipe Campos Meta, qui a été rachetée par José Ramon Carabante qui l'a rebaptisée Hispania (Hispania Racing Team) avant de la revendre à la société d'investissements Thesan Capital en juillet 2011, qui a finalement décidé en novembre 2012 qu'elle n'en voulait plus.

José Ramon Carabante a voulu en faire un projet tout espagnol et a déménagé l'équipe à Madrid. Mais sans grandes ressources, HRT n'a pas fait de miracle en trois saisons.

Thesan Capital a confirmé le 12 novembre être « en discussions avec des groupes intéressés à acheter l'équipe ».

Les deux pilotes de l'équipe en 2012 étaient l'Espagnol Pedro de la Rosa, parrain du projet, et l'Indien Narain Karthikeyan, bien soutenu par l'entreprise indienne Tata. Le Chinois Ma Qing Hua, très soutenu par les autorités de son pays, a pu travailler comme pilote d'essais.

Facebook