« Jusqu'au dernier kilomètre » - Di Montezemolo

domenicalimontezemolo Stefano Domenicali et Luca di Montezemolo  Photo :  AFP/Giuseppe Cacace

Ferrari est encore en mesure de disputer le titre cette saison, c'est ce qui rend Luca di Montezemolo heureux et serein. Le président de la Scuderia l'a rappelé dans un message aux troupes.

Après la 3e place de Fernando Alonso à Austin, et la 4e de Felipe Massa, le dirigeant italien a tenu à soutenir l'équipe avant l'ultime combat.

« Nous pouvons être fiers de ce que nous avons fait, écrit-il sur le site web de l'entreprise. Depuis 16 ans, à quelques exceptions près, nous avons toujours disputé le titre, et c'est encore le cas cette saison. Alors, quel que soit le résultat, nous avons été au bout. »

« Mais la fierté ne suffit pas : nous voulons gagner », a-t-il rappelé.

Luca di Montezemolo a aimé ce qu'il a vu au Texas.

« À Austin, l'équipe a encore fait un superbe travail, et les pilotes aussi : Fernando est encore monté sur le podium, tandis que Felipe a fait une course fantastique, sans compter qu'il a encore montré qu'il savait se sacrifier pour l'équipe. »

« Nous allons maintenant à Sao Paulo avec la volonté de gagner, sachant que nous nous battrons jusqu'au dernier kilomètre. Je sais que ce sera dur, mais nous savons que nous pouvons réussir. »

Un message bien reçu par le patron de l'équipe F1 Stefano Domenicali, qui sait ce qu'il faudra faire à Interlagos.

« Nous devons nous concentrer sur ce que nous avons à faire, explique-t-il au magazine Autosport. Nous savons que nous devons finir devant Sebastian, avec si possible quelques voitures entre nous et lui. Surtout, nous ne devons pas penser au pire. »

« Je sais que c'est facile à dire, car il pilote bien et il a une voiture très rapide. Mais c'est comme cela que nous pourrons y arriver, a-t-il soutenu. Il y a toujours la possibilité d'un pépin mécanique, on l'a vu à Austin, alors nous devons préparer la voiture du mieux que nous pouvons. »

Stefano Domenicali reconnaît que la quête du titre passera par une meilleure performance en qualification.

« Je l'ai dit souvent, mais nous devons être plus rapides en qualification. Nous avons connu notre pire qualif (à Austin) du championnat. Nous devons faire en sorte que ça n'arrive pas au Brésil. »

Fernando Alonso s'est qualifié en 9e position au Texas, cédant 1,6 seconde au temps de référence, établi par Vettel.

Il a fallu que Ferrari utilise une tactique controversée, mais légale (en obligeant la FIA à imposer une pénalité à Massa), pour que l'Espagnol puisse partir du côté propre de la piste.

Fernando Alonso Fernando Alonso  Photo :  AFP/DIMITAR DILKOFF