Alonso fait durer le suspens, Hamilton gagne

Le reportage de Philippe Crépeau

Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix des États-Unis, dimanche, à Austin. Mais dans la bagarre pour le titre, Fernando Alonso, 3e, fait durer le suspens.

Sebastian Vettel n'a pas réussi son pari de conserver son titre à son 100e Grand Prix de F1. Il a terminé au 2e rang, derrière Hamilton, et le titre se jouera donc au Brésil dans la dernière épreuve de la saison, car Fernando Alonso est monté sur le podium.

L'écart est maintenant de 13 points entre les deux rivaux pour le titre.

Alonso partait de la 7e place, grâce à la pénalité à Felipe Massa provoquée par Ferrari, et il a encore réussi son départ pour se faufiler en 4e position.

Ensuite, il a profité de l'abandon de Mark Webber, trahi par l'alternateur de sa Red Bull au 18e tour. Il a abandonné au moment où il était en 3e position. Renault devra encore faire son mea culpa...

Vettel n'a pas pu résister à Hamilton, incisif dans sa McLaren, et lui a cédé le commandement au 42e tour, et la victoire.

« La situation semblait sous contrôle, mais la circulation sur ce circuit est un vrai problème et ça n'a pas joué en ma faveur, a dit Vettel. Je suis d'autant plus mécontent que j'avais réussi à préserver un écart avec Lewis, et que j'avais préservé mes pneus pour pouvoir attaquer dans les derniers tours.

« C'est dommage d'avoir perdu la 1re place, a-t-il admis. Mais je pense qu'on a fait tout ce qu'on pouvait. Les gars ont encore fait un travail fantastique pour qu'on puisse boucler le titre de champion des constructeurs, donc je suis heureux. »

Le titre se jouera à Interlagos, au Brésil, dans une semaine. La 3e place d'Alonso en terre américaine avait des saveurs de victoire pour Ferrari.

« Ce n'était pas possible de rouler aussi vite que Hamilton et Vettel, ils étaient trop loin devant. Mais ce week-end est un peu comme une victoire pour nous, a dit Alonso. On n'a perdu que trois points [sur Vettel]. On n'en espérait pas tant hier soir (après les qualifications) ou vendredi soir. Donc, nous sommes heureux d'avoir encore réussi un bon dimanche et marqué de gros points. »

Pour Lewis Hamilton, cette victoire a une saveur de cadeau. Il voulait en offrir une dernière à McLaren avant de partir pour Mercedes-Benz en 2013.

Résultats du Grand Prix des États-Unis :

  • 1. Lewis Hamilton (GBR/McLaren-Mercedes-Benz) à la moyenne de 193,219 km/h
  • 2. Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault) à 0,675 du meneur
  • 3. Fernando Alonso (ESP/Ferrari) à 39,229
  • 4. Felipe Massa (BRA/Ferrari) à 46,013
  • 5. Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes-Benz) à 56,432
  • 6. Kimi Raikkonen (FIN/Lotus-Renault) à 1:04,425
  • 7. Romain Grosjean (FRA/Lotus-Renault) à 1:10,313
  • 8. Nico Hülkenberg (GER/Force India-Mercedes-Benz) à 1:13,792
  • 9. Pastor Maldonado (VEN/Williams-Renault) à 1:14,525
  • 10. Bruno Senna (BRA/Williams-Renault) à 1:15,133
  • 11. Sergio Pérez (MEX/Sauber-Ferrari) à 1:24,341
  • 12. Daniel Ricciardo (AUS/Toro Rosso-Ferrari) à 1:24,871
  • 13. Nico Rosberg (GER/Mercedes-AMG) à 1:25,510
  • 14. Kamui Kobayashi (JPN/Sauber-Ferrari) à 1 tour
  • 15. Paul di Resta (GBR/Force India-Mercedes-Benz) à 1 tour
  • 16. Michael Schumacher (GER/Mercedes-Benz) à 1 tour
  • 17. Vitaly Petrov (RUS/Caterham-Renault) à 1 tour
  • 18. Heikki Kovalainen (FIN/Caterham-Renault) à 1 tour
  • 19. Timo Glock (GER/Marussia-Cosworth) à 1 tour
  • 20. Charles Pic (FRA/Marussia-Cosworth) à 2 tours
  • 21. Pedro de la Rosa (ESP/HRT-Cosworth) à 2 tours
  • 22. Narain Karthikeyan (IND/HRT-Cosworth) à 2 tours