Des portes ouvertes pour 2007

Bonjour à tous,

Une autre saison est terminée.

La dernière course à Mexico s'est soldée par une 5e place. Pas si mal, compte tenu des problèmes qu'on a eus.

Lors de la première séance de qualifications, on a eu des problèmes électriques, ce qui a retardé notre travail. On n'a pas pu faire les changements souhaités à la voiture.

Lors de la deuxième séance de qualifications, j'ai pu mettre les pneus rouges (les pneus plus tendres à la disposition des équipes), et j'ai amélioré mon temps de 1,3 seconde. Les ajustements que nous avons faits n'ont pas donné grand-chose, et nous nous sommes rendus compte que ma voiture manquait de vitesse en ligne droite. Je l'ai remarqué quand je sortais de la parabolique. J'étais plus vite que Will Power, mais au bout de la ligne droite j'étais un dixième plus lent.

Ça me préoccupait, car j'arrivais à prendre la parabolique à fond, ce qui n'est pas facile. Mais je perdais tout mon temps dans la ligne droite. L'équipe me disait que c'était les réglages de la voiture. En fait, mon auto était plus pesante que celle de Will, ce n'était pas normal.

Durant la période de réchauffement, le dimanche matin, il pleuvait, mais j'étais le plus rapide. Puis, la piste a séché dans les cinq dernières minutes et j'ai fini 4e, à 2 dixièmes du meneur.

Comme il faisait beau pour la course, mon ingénieur m'a suggéré qu'on enlève de l'aileron pour m'aider en ligne droite, car sur piste sèche, j'allais me faire dépasser. J'ai dit: O. K., je te suis. On a tout de même enlevé une centaine de livres de downforce.

Au début de la course, je pouvais suivre mon équipier dans la ligne droite. J'étais content. Au lieu de le dépasser, j'ai décidé de sauver du carburant. J'ai été le dernier à rentrer pour le premier arrêt, au moment où j'étais 4e.

Il s'est remis à pleuvoir. Et là, en pneus lisses, ça glissait de partout. Will était derrière moi, mais il était plus rapide, alors il m'a dépassé dans la petite chicane. On nous a appelés ensemble aux puits pour le deuxième arrêt.

Will Power devant

Ils m'ont mis plus d'essence que Will. Pour que je ne sois pas une menace pour mon équipier à mon retour en piste. Je me suis retrouvé à 15 secondes de lui, et j'ai été englué dans la circulation. Je ne pouvais pas les dépasser.

Quand la piste s'est mise à s'assécher à la fin de l'épreuve, j'ai pu retrouver de la vitesse, plus d'une seconde au tour. Mais j'avais perdu trop de temps pour rattraper Will.

Alors, compte tenu de ces problèmes-là, cette course n'a pas été si mal. On a sauvé les meubles, et on a terminé 8e au championnat.

Ce deuxième arrêt plus long, est-ce que c'était une stratégie planifiée de l'équipe? Je ne peux pas en vouloir à l'équipe Team Australia de vouloir donner toutes les chances à son pilote australien.

(NDLR: Will Power, qui a terminé la course en 3e place, a conclu la saison au 6e rang du classement, 8 points devant Tagliani.)

Mes chances de revenir avec eux en 2007 sont donc minimes. Leur objectif, c'est d'avoir deux pilotes australiens. Je comprends cela. Quand Player's travaillait avec Forsythe, il y avait deux pilotes canadiens et personne ne s'est plaint. C'est la même chose avec Team Australia.

La SAQ: une bonne piste

Pour m'aider à trouver un bon volant en 2007, je discute avec la Société des alcools du Québec, comme vous l'avez appris hier sur Radio-Canada.ca. Ce serait une entente à trois avec l'entreprise australienne Aussie Vineyards (commanditaire de Team Australia).

Alexandre Tagliani et la SAQ Alexandre Tagliani et la SAQ

Aussie Vineyards tient beaucoup à vendre ses vins au Québec. Si un jour il y a une entente, on verra des vins Aussie Vineyards dans les SAQ au Québec. Ils veulent faire des bouteilles et boîtes édition spéciale avec le design de la voiture et ma signature pour le temps des fêtes, pour des cadeaux.

Ce pourrait être une somme d'argent qui sera donnée à une équipe, que ce soit Team Australia ou une autre. Ce serait juste un logo et je serais alors représentant d'Aussie Vineyards. L'idée, c'est cela.

On parle de vin de masse. Pour tout le monde. Pas trop cher. Ce n'est pas du vin « Signature » qui va coûter 100 $ la bouteille. Entre 10 et 15 $, ce sera abordable. Tu peux acheter la bouteille et la boîte pour l'édition spéciale. Ça peut être quelque chose de bien pour la SAQ, pour moi et pour Aussie Vineyards.

Pour supporter un pilote du Québec, d'avoir des bouteilles sur les tablettes, ce n'est pas un gros effort. Je ne leur demande pas d'argent, je leur demande juste de vendre du vin Aussie Vineyards pour m'assurer un très bon volant. Au Québec, c'est le temps qu'il y ait une entreprise qui s'implique pour qu'on roule dans une voiture compétitive pour pouvoir gagner le titre de la série Champ Car.

Cette entente-là est probable. On travaille là-dessus depuis deux mois. Il faut régler plein de choses. Le processus est assez long. Si la SAQ peut s'engager à commencer une association avec Aussie Vineyards... Ça me garantit d'avoir un bon volant en 2007, avec un montant d'argent qui sera substantiel. Donc, il faut continuer à travailler.

Retour chez Rocketsports

Lors de la course de Mexico, j'ai longuement parlé à Paul Gentilozzi (patron de Rocketsports). Il est intéressé à m'avoir à nouveau, car depuis que je suis parti, ça n'a pas été très bien dans son équipe. Il veut aller aux courses de façon sérieuse. Il veut gagner. Il est en train de faire un partenariat avec un commanditaire, et il va peut-être s'associer avec une personne de son équipe.

Il m'a donc demandé si j'étais intéressé à revenir. J'ai écouté sa proposition. Je suis intéressé. Si on a pu avoir des résultats ensemble avec une voiture sous-développée par rapport aux Newman-Haas (en 2004), avec une voiture au même niveau que les autres en début de saison (tout le monde aura le châssis Panoz en 2007), avec un bon ingénieur et de l'argent nécessaire pour le dépenser, ça peut être encore une bonne équipe. J'ai visiblement laissé une bonne impression chez Rocketsports.

Je travaille en ce moment avec deux gros commanditaires potentiels à Montréal. Et si ça marche avec ces deux grosses compagnies, le montant d'argent va être suffisamment important pour que je puisse aller où je veux.

Pour l'instant, les possibilités avec Rocketsports sont assez sérieuses, mais je n'arrête pas de travailler avec des commanditaires pour essayer d'avoir l'équipe la plus puissante en 2007 pour me donner une chance de gagner.

Alexandre Tagliani Dans la Mustang de l'équipe Blackforest motorsport  Photo :  Grand Am Series

Et en plus du Champ Car, j'ai déjà mon entente avec l'équipe Blackforest Motorsports en série Grand Am catégorie GT. Mon contrat est de neuf courses, qui ne sont pas en conflit avec Champ Car. J'ai d'ailleurs des essais privés la fin de la semaine prochaine. La Mustang vient de sortir de l'usine.

Je serai à Montréal le 3 août 2007 dans le cadre du week-end NASCAR. Je vais en faire des courses au Canada en 2007! En Champ Car, je vais déjà à Mont-Tremblant, à Toronto et à Edmonton. Je vais être le seul pilote canadien, québécois à faire autant de courses chez nous.

Je ne tiens rien pour acquis. Je travaille tous les angles: commanditaires et équipes. On va voir ce que ça va donner. Je suis pas mal certain d'être en Champ Car l'an prochain.

À très bientôt.