« Mauro mérite sa chance » - Dos Santos

Mauro Biello Mauro Biello  Photo :  Pepe/Impact de Montréal

S'il n'en tenait qu'à Marc Dos Santos, Mauro Biello obtiendrait sa chance au poste d'entraîneur-chef de l'Impact de Montréal dans la MLS.

En entrevue à l'émission C'est bien meilleur le matin, à la Première Chaîne de Radio-Canada, l'ancien entraîneur du onze montréalais aujourd'hui à la tête d'une formation brésilienne croit que c'est un avantage que de bien connaître la culture d'entreprise de l'Impact.

« Joey Saputo a une grande confiance en Nick De Santis et ça lui donne du pouvoir sur l'équipe. Le prochain entraîneur doit être flexible. Il doit accepter de travailler avec une autre personne. Il doit être assez humble pour accepter des règles et accepter de ne pas toujours avoir le plein contrôle. »

En ce sens, Dos Santos estime que Biello a le bon profil. « Tout le monde mérite sa première chance. Mauro mérite sa chance. Mauro doit commencer quelque part. Il veut devenir entraîneur. C'est quelqu'un qui connaît le club, qui connaît très bien Joey, qui connaît très bien Nick. Je pense qu'il a le profil pour commencer une carrière avec l'Impact de Montréal. »

L'Impact a choisi Biello comme entraîneur-chef par intérim pour diriger l'équipe dans sa tournée d'après-saison en Italie après le départ surprise de Jesse Marsch, il y a 10 jours.

Surpris

Dos Santos avoue d'ailleurs avoir été surpris par l'annonce de la rupture des liens entre l'Impact et l'Américain Marsch, qui lui avait succédé à la tête de l'équipe.

« Je ne sais pas ce qui s'est passé durant la réunion d'après-saison. J'ai entendu la même chose que vous. Marsch avait été embauché sur un projet de trois ans. Il part après seulement un an. C'est ce qui me surprend le plus. »

Enfin, Dos Santos estime qu'un candidat entraîneur trop expérimenté et qui voudrait prendre lui-même toutes les décisions pourrait compliquer sa relation avec les hauts dirigeants de l'Impact que sont Joey Saputo et Nick De Santis.