Un clin d'oeil et un bâton brisé

Alex Harvey, le sprinteur

Alex Harvey et Devon Kershaw ne sont plus les champions du monde de sprint par équipe de ski de fond... par moins d'une seconde.

Au terme d'un sprint endiablé, la Russie a remporté dimanche l'épreuve présentée à Val di Fiemme devant la Suède et le Kazakhstan.

Le duo Harvey-Kershaw a terminé au 4e rang. Il aura fallu une photo d'arrivée pour départager ceux qui ont pris place sur la dernière marche du podium.

Les Canadiens ont inscrit un temps de 21 min 31 s 74/100, soit 3 centièmes de moins que le duo de Nikolay Chebotko et d'Alexey Poltoranin.

« J'ai tenté d'attaquer lors de la dernière montée, a dit Harvey. Ça a marché, mais je n'ai pas été assez combatif. J'aurais dû me placer devant Kriukov. Nous voulions un podium aujourd'hui et nous ne l'avons pas eu. C'est décevant. »

Les Russes Alexey Petukhov et Nikita Kriukov ont négocié le parcours en 21:30,98, devant les Suédois Marcus Hellner et Emil Joensson (21:31,44). L'écart entre les vainqueurs russes et les Canadiens est inférieur à une seconde.

Bâton brisé

Les Canadiens ont peut-être perdu une médaille bien avant le sprint final.

Kershaw était bien placé en avant du groupe de fondeurs à mi-chemin de la compétition quand son bâton s'est brisé dans la zone de transition. Les Canadiens se sont ensuite retrouvés au 9e rang de la course.

« J'ai dû skier un bon bout de temps avec un seul bâton, mais je suis demeuré calme et je n'ai pas paniqué, a dit Kershaw. Notre but était de demeurer en tête de la course, mais ça ne s'est pas produit. »

Chez les femmes, le duo américain formé de Jessica Diggins et de Kikkan Randall l'a emporté en 20:24,44, devant la Suède (20:32,24) et la Finlande (20:35,39).

Les Canadiennes Daria Gaïazova et Perianne Jones ont été éliminées lors des demi-finales.

En complément