Berger sonne la charge

Tora Berger (2e à gauche) avec ses coéquipières Tora Berger (2e à gauche) avec ses coéquipières  Photo :  AFP/ALBERTO PIZZOLI

La Norvégienne Tora Berger a décroché une cinquième médaille, dont une quatrième d'or, vendredi, aux Championnats du monde de biathlon de Novo Mesto.

Cette fois, Berger et ses coéquipières ont dominé le relais féminin de 4 x 6 km.

Malgré ses 10 fautes au tir, la Norvège s'est imposée avec un chrono de 1 h 8 min 11 s. Elles ont donc succédé aux Allemandes qui avaient enlevé les deux derniers titres.

Pourtant, avant la dernière portion de tir, les Allemandes pointaient en tête, mais leurs sept fautes les ont exclues du podium.

Les Ukrainiennes, avec cinq pénalités seulement, ont arraché l'argent en terminant avec un retard de sept secondes sur la Norvège. L'Italie (4 pénalités) a complété le podium, à 11,6 s des gagnantes.

L'équipe canadienne formée de Rosanna Crawford, Megan Heinicke, Audrey Vaillancourt et Zina Kocher a totalisé 14 fautes et a accusé un retard de 3:15,2 pour finir 12e.

« Nous étions correctes, a déclaré Audrey Vaillancourt. Nous n'avons rien fait d'exceptionnel, mais ce n'était pas mauvais non plus. »

Troisième relayeuse de la formation canadienne, Vaillancourt a dû prendre une balle de plus au tir couché, puis trois supplémentaires au tir debout.

Elle est toutefois satisfaite de sa performance en ski.

« Côté ski, ç'a vraiment bien été. Je pense que c'est la course où je me sentais le mieux depuis le début des Championnats du monde. Je suis un peu déçue de ma prestation au champ de tir, mais j'ai évité la boucle de pénalité, ce qui est l'essentiel », a admis l'athlète de 21 ans.

À Novo Mesto, Berger a remporté, outre le relais féminin, le relais mixte, la poursuite et le 15 km. Elle a également arraché l'argent en sprint.

La dernière épreuve féminine des mondiaux aura lieu dimanche avec le départ de masse.