Berger trois fois

Tora Berger

Tora Berger connaît toute une semaine à Novo Mesto.

Après ceux du relais mixte et de la poursuite, la Norvégienne a conquis mercredi son troisième titre aux mondiaux de biathlon avec une victoire au 15 km individuel. Il s'agit de sa quatrième médaille, puisqu'elle a aussi remporté l'argent au sprint.

Berger, championne en titre et olympique de l'épreuve, a été parfaite au tir. Elle a finalement croisé le fil d'arrivée après 44 min 52 s 5/10 d'efforts.

Berger a devancé l'Allemande Andrea Henkel de 52,7 s et l'Ukrainienne Valj Semerenko de 1:42,5.

« C'est super d'avoir fait quatre fois 0 [faute] au tir, a déclaré Berger. Les conditions n'étaient pas si faciles avec le vent. Beaucoup de filles ont dû être nerveuses dans ces conditions. [Avec la neige fraîche] c'était vraiment difficile sur le ski et je me suis sentie un peu fatiguée après la première boucle. Ce sera mieux dimanche au départ de groupe. »

La médaille d'argent de Henkel est la première de l'Allemagne à ces Championnats du monde. Le pays connaît son pire départ en 16 ans.

« Cette médaille était très importante, a admis Henkel. Derrière chaque médaille, il y a une histoire et celle-ci est agréable. Je pensais que cette course était ma plus grande chance de médaille et je l'ai saisie. »

La Norvège, elle, a maintenant décroché cinq victoires en six courses jusqu'ici en République tchèque. Du côté masculin, Emil Hegle Svendsen tentera jeudi, au 20 km individuel, de poursuivre sur sa lancée après ses trois titres en trois d'épreuves.

Rosanna Crawford a présenté le meilleur résultat canadien avec une 17e place, à 3:53,3 de la gagnante. Megan Heinicke s'est classée 50e, à 7:38,1. Quant à elle, Audrey Vaillancourt a pris le 76e rang, à 9:53,5 de Berger.

Vaillancourt, 21 ans, en est à ses premiers Championnats du monde seniors. « Je fondais beaucoup d'espoir sur la course individuelle parce que le tir est très important pour cette course. Et depuis que je suis à ce niveau, je vois bien que mon ski n'est pas assez fort, mais qu'au tir ça va plutôt bien, a mentionné la biathlonienne de Val-Bélair. J'ai malheureusement raté trois cibles dès ma première présence au pas de tir parce que je n'ai pas effectué la bonne correction, j'étais un petit peu trop à gauche. 

« Je suis émerveillée par tout ce qui m'entoure ici. C'est vraiment un gros événement. Je peux juste acquérir de l'expérience pour l'avenir. J'ai tout à apprendre. Je regarde les autres filles se préparer. Il y a une marche à franchir pour atteindre ce niveau, mais je suis convaincue d'y arriver. »