La saison de Vonn terminée

Lindsey Vonn chute à Schladming Lindsey Vonn chute à Schladming

Lindsey Vonn s'est fait mal à Schladming mardi. Elle a chuté lourdement lors du super-G des Championnats du monde disputé dans des conditions difficiles sur la piste autrichienne en raison du brouillard.

Vonn souffre d'une rupture du ligament croisé antérieur et du ligament collatéral médial du genou droit et d'une fracture du plateau tibial latéral, a confirmé l'équipe américaine.

« Elle sera absente pour le reste de la saison, mais nous nous attendons à ce qu'elle soit de retour à la compétition pour la saison 2013-2014 de Coupe du monde et pour les Jeux olympiques de Sotchi », a ajouté l'équipe dans un communiqué.

Son genou a plié à la réception d'un saut, et elle n'a jamais pu retrouver son équilibre. Après sa chute, l'Américaine criait de douleur. Elle a reçu des soins médicaux sur place pendant une douzaine de minutes avant d'être héliportée à l'hôpital. Elle accusait un retard de 12 centièmes de seconde sur la Slovène Tina Maze juste avant sa chute.

Vonn aura connu une saison compliquée. Elle avait été hospitalisée pour des problèmes intestinaux pendant la tournée nord-américaine. Puis, ne se sentant pas en forme, elle avait fait une pause dans le temps des fêtes, manquant plusieurs épreuves techniques, pour retrouver toute la force nécessaire dans ses jambes.

A-t-elle été victime des conditions de piste? La visibilité semblait bonne à l'endroit où Vonn a chuté. Le brouillard n'avait pourtant pas complètement disparu quand le super-G a commencé, après 3 h 30 de retard et 13 reports. Plusieurs concurrentes se sont plaintes des mauvaises conditions, et les organisateurs ont finalement interrompu l'épreuve après la 36e skieuse, en raison du brouillard persistant.

« Ce n'est pas un parcours difficile, mais à certains endroits, on ne voyait rien », a dit la Suisse Fabienne Suter.

La Slovène Tina Maze réagit à la chute de l'Américaine Lindsey Vonn pendant le super-G de Schladming, en Autriche. La Slovène Tina Maze réagit à la chute de l'Américaine Lindsey Vonn

La chance de Maze

La réaction de Tina Maze à la chute de l'Américaine est sans équivoque. La Slovène tout de même a gagné la course pour devenir championne du monde du super-G. Elle a battu la Suisse Lara Gut et l'Américaine Julia Mancuso.

Partie avec le dossard no 18, Maze a négocié le parcours en 1 min 35 s 39/100 et a conservé 38 centièmes d'avance sur Gut (1:35,77) et 52 centièmes sur Mancuso (1:35,91).

« J'étais sûre que ça finirait par partir, a dit Maze à propos du brouillard. J'ai fait une bonne course, surtout dans la partie finale. Et puis, il fallait aussi avoir un peu de chance et skier avec sa tête. Le point crucial était le saut où Lindsey a chuté, en arrivant peut-être trop vite », a-t-elle ajouté.

Maze, 29 ans, survole le classement général de la Coupe du monde grâce à sa polyvalence. Elle est tenante du titre du slalom géant, qui sera disputé le jeudi 14 février, et double médaillée d'argent aux Jeux de Vancouver en 2010, en géant et en super-G.

Deux Canadiennes participaient à l'épreuve. Larisa Yurkiw a fini 23e (1:38,14) et Marie-Pier Préfontaine a terminé 28e (1:38,88).

« J'aurais pu en faire plus, a admis Yurkiw qui avait fini 25e à Lake Louise. J'ai pris des risques et j'ai fait des erreurs. Mais j'ai poussé, et je voulais aller au bout. C'était le but. »

« C'était comme du ski de printemps. La neige était molle, a noté Préfontaine. J'ai fait des erreurs dans la première partie, et j'étais trop lente dans les plats, ce qui n'a pas aidé. Je sais que je pourrai aller plus vite dans le slalom géant. Je vais bien me préparer avec l'équipe. »

Les services météorologiques ne sont pas optimistes, car ils annoncent beaucoup de neige la nuit prochaine, avec quelque 20 cm au sommet de la piste Planai. Cela met en péril le super-G masculin mercredi. Et les prévisions sont mauvaises pour la descente masculine programmée samedi à 11 h.