Guay prêt pour la bagarre

Erik Guay Erik Guay  Photo :  PC/Armando Trovati

Défendre son titre mondial ne représente pas un mince défi pour Erik Guay. La difficile piste de Schladming en Autriche ne lui fera pas de cadeau.

Il y a deux ans, Guay avait dompté la bête de Garmish-Partenkirchen. Encouragé par de bons résultats obtenus à Wengen et à Kitzbühel cette saison, le skieur de 31 ans est prêt.

« Je suis vraiment content de ma progression pendant le mois de janvier. Je me sens bien préparé et je suis confiant. J'ai hâte à cette semaine. Je crois que ça va être excitant », a dit le skieur de 31 ans.

Pas plus que la topographie du parcours, les neiges abondantes des dernières heures et la pluie qui a suivi n'inquiètent pas le descendeur canadien.

« C'est sûr que les conditions seront particulières. Mais ça fait assez longtemps que je fais du ski pour savoir que les conditions peuvent changer assez rapidement. Ça ne m'a pas dérangé dans ma préparation. »

N'ayant jamais réalisé mieux qu'une 13e place en descente à Schladming, Guay ne semble pas trop s'en faire avec la pression liée à la défense de sa couronne.

Gagnon réaliste

Marie-Michèle Gagnon Marie-Michèle Gagnon  Photo :  AFP/JONATHAN NACKSTRAND

La Québécoise Marie-Michèle Gagnon, elle, en est à ses troisièmes mondiaux. Vingt-deuxième en super-G il y a deux ans, elle tente au mieux de gérer ses angoisses.

« Je me sens un peu nerveuse. Ç'a été un peu difficile pour moi dernièrement. Je me mets donc moins de pression, puisque je ne m'attends pas à autant que si j'avais connu une saison comme l'an dernier », a dit la spécialiste des épreuves techniques, qui occupe le 22e rang mondial en slalom et le 19e en slalom géant.

À son unique passage à Schladming lors de la dernière épreuve de la saison 2011-2012 de la Coupe du monde, Gagnon avait signé une 6e place en slalom.

« Au début de la saison, j'avais de gros objectifs. Comme gagner une médaille aux mondiaux. Mes attentes étaient peut-être un peu trop élevées », a expliqué la skieuse de 23 ans qui n'a terminé dans le top 10 que trois fois en 16 courses.

« Je suis encore très forte à l'entraînement et le podium pourrait arriver n'importe quand. Mentalement, j'ai un petit blocage en compétition et on travaille là-dessus présentement. Je suis en train de remonter la pente, mais je préfère avoir des objectifs réalistes. Après avoir connu un creux, un top-10 serait fabuleux », a conclu Gagnon.

Autres participants canadiens :

Hommes - Descente

  • John Kucera
  • Jan Hudec
  • Manuel Osborne-Paradis

Slalom, slalom géant, super-G

  • Mike Janyk
  • Dustin Cook
  • Ben Thomsen
  • Sasha Zaitsoff
  • Philip Brown

Femmes - Slalom, slalom géant, super-G

  • Brittany Phelan
  • Mikaela Tommy
  • Erin Miezynski
  • Elli Terwiel
  • Marie-Pier Préfontaine
  • Larissa Yurkiw