Kingsbury inébranlable

Mikaël Kingsbury s'est imposé une fois de plus. Il a remporté, jeudi, l'épreuve des bosses de la Coupe du monde de ski acrobatique de Deer Valley, en Utah, devant son grand rival Alexandre Bilodeau.

Il s'agit de sa quatrième victoire de la saison en cinq courses et de son 19e podium de suite.

Malgré une descente plus rapide que son compatriote, Bilodeau s'est accroché légèrement dans son parcours, ce qui lui a possiblement coûté la première marche du podium. Néanmoins, cette 2e place en super finale lui permet de satisfaire l'un des critères de sélection pour les Jeux de Sotchi où il voudra défendre son titre.

« Pour la première fois de la saison, je peux dire que je suis content de la façon dont j'ai skié, s'est réjoui le Rosemèrois. C'est la première fois où je suis capable de mettre en course ce que je fais à l'entraînement. »

En tête après les qualifications et la finale, Kingsbury a obtenu 25,78 pour devancer Bilodeau par seulement 0,18 point.

« Je suis très content du résultat. J'ai bien skié à toutes les manches. Je me sentais vraiment en contrôle, a dit le bosseur de Boisbriand, invaincu en simple cette saison. À chaque course, je me dis que je peux rendre le record plus loin, mais cela peut aussi se terminer. Déjà ce que j'ai réalisé est un accomplissement et si jamais ça s'arrête, je vais rester vraiment content de ce que j'ai fait. »

Quant à Philippe Marquis (21,97), il a conclu l'épreuve au 5e rang. Une légère de touche de la main à la réception de son dernier saut l'a pénalisé. Toutefois, le bosseur de Québec a grandement amélioré son sort après avoir pris le 16e rang des qualifications, le dernier qui ouvrait les portes de la finale. 

L'Américain Patrick Deneen (25,07) est reparti avec le bronze.

Les Québécois Simon Pouliot-Cavanagh (22,67) et Marc-Antoine Gagnon (21,75) ont terminé respectivement en 9e et 12e positions.

Les Canadiennes reviennent bredouilles

Du côté des femmes, aucune des trois Canadiennes qualifiées pour la finale n'a réussi à décrocher une médaille ni même à avancer en super finale.

Audrey Robichaud (22,99), qui effectuait un retour après une commotion cérébrale subie la semaine dernière à Calgary, a été la meilleure avec une 7e position. La Québécoise a eu le feu vert pour recommencer à skier en matinée et c'est sans entraînement qu'elle a attaqué le parcours le plus long et le plus difficile de la Coupe du monde.

Hannah Kearney (centre), Heather McPhie (droite) et Eliza Outtrim Hannah Kearney (centre) célèbre avec Heather McPhie (droite) et Eliza Outtrim  Photo :  PC/AP Photo/Rick Bowmer

Justine Dufour-Lapointe (22,95) l'a suivie au 8e rang, tandis que la recrue Andi Naude (21,69) s'est classée 12e. Malgré sa 8e place, la benjamine des soeurs Dufour-Lapointe a conservé son dossard jaune de meneuse au classement de la Coupe du monde de bosses. Elle détient 27 points d'avance sur l'Américaine Heather McPhie, 2e du jour.

Les États-Unis ont monopolisé le podium pour cette épreuve. La médaillée d'or olympique Hannah Kearney (25,54) a remporté l'or devant ses compatriotes Mcphie (23,85) et Eliza Outtrim (23,47).

Autres résultats canadiens :

Hommes

  • 21e : Cédric Rochon
  • 22e : Pascal-Olivier Gagné

Femmes

  • 17e : Chloé Dufour-Lapointe
  • 20e : Maxime Dufour-Lapointe
  • 22e : Chelsea Henitiuk