L'exploit de Yuasa

Naoki Yuasa n'a pas remporté le slalom nocturne de la Coupe du monde de Madonna di Campiglio mardi. Mais sa 3e place et son premier podium relèvent cependant de l'exploit.

Seulement 26e de la manche initiale, le Japonais s'est moqué de la piste glacée qui a mené à de nombreuses sorties de parcours durant toute la course. Yuasa a enregistré un temps canon de 50 s 65/100 à sa deuxième descente pour se hisser en tête... jusqu'au passage de Marcel Hirscher.

Champion de la Coupe du monde la saison dernière, l'Autrichien a, encore une fois, fait l'étalage de son talent dans les disciplines techniques. Plus rapide de la première manche, Hirscher a abaissé le chrono de Yuasa de 22 centièmes pour concrétiser sa deuxième victoire de la saison, sa première en slalom.

Deuxième à Levi et 3e à Val-d'Isère, Hirscher a conclu ce troisième slalom avec un chrono cumulatif de 1:42,5 pour devancer l'Allemand Felix Neureuther, 2e à l'issue de la première descente, par 1,67 s. Yuasa (1:44,78), lui, a finalement cédé 2,28 s à l'Autrichien qui savourait son 14e succès sur le grand cirque blanc.

« Personne ne pouvait penser que j'allais skier comme ça. C'est incroyable. J'avais tellement mal au dos que je ne me souviens même plus des 6 ou 7 dernières portes. Malgré ces problèmes, je n'ai pas pensé un seul instant déclarer forfait pour la seconde manche, a lancé le Japonais. J'étais 26e à ce moment-là et j'avais encore l'espoir de remonter au classement. C'est mon boulot. »

Aucun Canadien ne s'est qualifié pour la seconde manche. Paul Stutz a raté sa chance par cinq centièmes pour finir 31e.

Quant à Julien Cousineau et Michael Janyk, ils font partie des victimes des conditions du jour. Cousineau est sorti de piste à la fin de son parcours, tandis que Janyk a enfourché une porte quelques virages après le départ.

C'est décevant, puisque le Québécois affichait les 24e et 22e temps intermédiaires et que le Britanno-Colombien détenait une avance de 49 centièmes sur Hirscher au premier chrono intermédiaire.

« Il y avait une traverse au bas du mur et j'ai essayé de prendre de la vitesse en sortant de là pour entrer sur le plat, mais je me suis accroché sur mon ski et je n'ai pas été capable de revenir pour faire le piquet, a expliqué Cousineau. C'est dommage parce que ça allait bien. »

L'Albertain Brad Spence, qui devait renouer avec la compétition après avoir soigné une blessure à un genou durant l'été, a préféré s'abstenir en raison des conditions difficiles.

Les slalomeurs reprendront le collier le 6 janvier, à Zagreb. Les Canadiens reviendront donc au pays pour le temps des fêtes.