Svindal trop fort, Guay 14e

Qui freinera Aksel Lund Svindal? Vendredi, le Norvégien a continué de faire la pluie et le beau temps sur le circuit de la Coupe du monde avec sa troisième victoire de la saison au super-G de Val Gardena.

Svindal, qui avait remporté la descente et le super-G de Lake Louise à la fin novembre, a complètement dominé ses rivaux en stoppant le chrono à 1 min 36 s 95 s. Aucun autre skieur n'a pu chauffer Svindal, seul sous la barre des... 1:38.

L'Italien Matteo Marsaglia, vainqueur du super-G de Beaver Creek, s'est approché à 1,07 s pour prendre le 2e rang devant son compatriote Werner Heel (1:38,07).

« Aksel Lund Svindal, il est d'une autre planète. Je me considère donc le premier des Terriens, a dit Marsaglia. Il fait des fautes et il est quand même une seconde devant tout le monde. Et sur cette piste, je savais que je ne pouvais pas être à son niveau. »

Svindal, bien installé en tête du classement général avec 540 points, est monté sur le podium dans toutes les épreuves de vitesse jusqu'ici. À Beaver Creek, il avait fini deux fois sur la deuxième marche pour un tota, donc, de cinq podiums en huit courses.

À 12 jours de son trentième anniversaire, il s'est ainsi offert la 19e victoire de sa carrière en Coupe du monde.

Les Canadiens n'ont pas été en mesure de suivre le train norvégien. L'Albertain Jan Hudec (1:38,87) a conclu l'épreuve au 12e rang, tandis que le Québécois Erik Guay (1:38,91) a fini 14e, ex aequo avec le Suisse Silvan Zurbriggen.

À son premier super-G de la saison, le Britanno-Colombien Manuel Osborne-Paradis (1:38,96) s'est hissé en 18e place. Bel exploit pour celui qui portait le dossard 52.

La descente, initialement prévue vendredi, se tiendra samedi.

  • Benjamin Thomsen : 32e (1:39,72)
  • John Kucera : 34e (1:39,9)
  • Dustin Cook : 56e (1:41,1)