Vonn rassurée

L'Américaine Lindsey Vonn à Lake Louise Lindsey Vonn  Photo :  AFP/Getty Images/Alexis Boichard/Agence Zoom

Sans surprise, l'Américaine Lindsey Vonn a été la plus rapide, vendredi, de la première descente du week-end, et la première de la saison, de la Coupe du monde de Lake Louise.

Vonn, qui savoure une 12e victoire dans les Rocheuses, a négocié le parcours en un chrono imbattable de 1 min 52 s 61/100. Elle a devancé sa compatriote Stacey Cook de 1,73 s.

« J'étais assez nerveuse au départ, a avoué l'Américaine. Mais l'adrénaline m'a aidée. »

Dans sa descente, Vonn a mené dès le premier temps intermédiaire par 2 centièmes de seconde. Et elle a creusé l'écart dans chaque section subséquente.

À la fin du troisième des six secteurs de la piste, elle avait déjà 8 dixièmes de seconde d'avance. Elle a aussi été la plus rapide en vitesse de pointe à 135 km/h.

Vonn a croisé la ligne d'arrivée facilement en tête, avec une avance qui devrait la rassurer sur son état de forme. Sa course n'a toutefois pas été de tout repos.

« Quand je suis arrivée [au bas de la piste], j'étais totalement épuisée. J'ai eu du mal à respirer. J'étais un peu plus fatiguée que les années précédentes, mais ça n'a pas été un problème », a conclu Vonn.

Sa compatriote Stacey Cook (1:54,34) a devancé d'un tout petit centième de seconde l'Allemande Maria Höfl-Riesch (1:54,35) et la Liechtensteinoise Tina Weirather, ex aequo au 3e rang.

C'est par une visibilité réduite en raison du brouillard et de la neige qui tombait que les meilleures skieuses de la planète ont dévalé la piste canadienne de 3129 m. Après les 25 premières skieuses, les organisateurs ont interrompu l'épreuve. La course a repris près d'une heure plus tard sans changement majeur au classement.

Une seule Canadienne a participé à la descente. Larisa Yurkiw, dernière à s'élancer, a conclu l'épreuve au 44e rang.