Canadien saison 2013, au jeu!

Budaj bloque, Pacioretty débloque

Faits saillants, réactions avec Michel Chabot et l'analyse de Martin Leclerc

Michel Therrien avait prédit que le premier but de Max Pacioretty ne serait pas très joli. Il avait vu juste.

Pacioretty s'y est pris de la ligne rouge, mais a finalement trouvé le fond du filet, et le Canadien (10-4-1) l'a emporté 3-0 sur les Hurricanes de la Caroline (8-5-1) lundi.

Avec une marque de 2-0 en troisième période, Pacioretty a bêtement dégagé une rondelle depuis le milieu de la patinoire. Cam Ward s'est jeté sur les genoux, mais a été incapable de maîtriser la rondelle bondissante.

Pacioretty a donc dû attendre à son 11e match de la saison pour débloquer.

« Ce n'est pas un but qui va passer dans les annales des plus beaux buts, a mentionné Therrien. Mais je suis sûr que ça va lui enlever de la pression. Quand tu es reconnu pour marquer et que tu as de la difficulté, tu les prends tous. Si ça peut l'aider à bâtir sa confiance avec ça, tant mieux. »

Tomas Plekanec avait préparé le terrain 18 secondes plus tôt. L'attaquant a marqué d'un puissant tir frappé, partiellement bloqué par l'épaule de Ward. Était-il encore ébranlé, voire blessé? Impossible à dire, puisque Ward ne s'est pas adressé aux médias après le match.

Mais pour l'attaquant des Hurricanes Jordan Staal, son gardien ne doit pas être blâmé pour la défaite.

« Wardo a bien joué. [Ce genre de but], ça arrive. On n'a pas été bons devant lui, tout simplement. On lui donnait à peine le temps de se reposer. »

Ward a reçu 23 tirs.

Brandon Prust a également trouvé le fond du filet, son premier but après une disette de 10 matchs. Le CH a réussi tous ses buts au dernier tiers.

Avec aussi une passe sur le but de Plekanec, Pacioretty a été l'unique joueur du Tricolore à amasser deux points. Il porte sa fiche à 10 points en 11 matchs. S'il ne connaît pas un début de saison à la hauteur des attentes, ça ne se répercute pas sur sa fiche.

La nouvelle muraille

Quand il a été su que Carey Price aurait besoin de repos, les joueurs répétaient à quel point ils avaient une dette envers Budaj. On peut dire qu'elle est remboursée.

Budaj a bloqué les 19 tirs des Hurricanes, privés d'un important morceau en l'attaquant Jeff Skinner. Il a réservé son meilleur geste pour Eric Staal en fin de deuxième période. C'est d'ailleurs dans cette fin de période qu'il a été le plus occupé.

L'histoire s'est répétée pour la brigade défensive du Canadien, plus avare que jamais. Elle a permis seulement cinq tirs au but en première période, dont deux de la zone neutre. Les mauvaises langues diront que ce ne sont pas des arrêts automatiques...

« Tu essaies de rester alerte, jouer avec la rondelle sur des dégagements », a rappelé Budaj.

Budaj signe ainsi son premier jeu blanc depuis le 6 novembre 2010. Il portait alors les couleurs de l'Avalanche. Et après deux performances défensives atroces du CH devant lui, les joueurs se sont serré les coudes. En deux matchs en remplacement de Price, Budaj n'a accordé qu'un but.

« On a limité les chances à l'embouchure du filet, a commenté le gardien gagnant. Les gars ont bloqué des tirs. Ils n'ont pas fait de jeux de finesse pour sortir la rondelle. Ils ont limité les chances, m'ont permis de voir la rondelle. Il y avait parfois des retours généreux et ils ont dégagé. C'est ce que les bonnes équipes font. »

« Les gars savaient qu'ils devaient mieux jouer pour Peter, a dit Therrien. Il est toujours là pour eux, aux entraînements, il a la bonne attitude et ne se plaint jamais. J'ai vraiment aimé comment on a joué devant lui depuis deux matchs. »

Le Canadien affiche un quatrième gain de suite. Au cours des trois derniers matchs, l'équipe a accordé un seul but et 64 tirs, soit une moyenne d'à peine 21 par match. Et surtout, elle a remporté un autre match qui était égal 0-0 en début de troisième période. Visiblement, ça plaît à l'entraîneur.

« Comme j'expliquais à notre équipe au deuxième entracte, si on veut devenir une bonne équipe, on doit être à l'aise à jouer ces matchs-là. Ça fait deux matchs où on se retrouve dans cette situation. En Floride aussi, c'était 0-0. On trouve le moyen d'aller chercher la victoire. »

À noter :

  • Pacioretty ne s'est pas adressé aux médias après le match, puisqu'il recevait des traitements en clinique.
  • Le Canadien a été blanchi en trois avantages numériques et a inscrit seulement 3 buts à ses 35 dernières occasions avec l'avantage d'un homme.
  • Le Tricolore était privé de Brendan Gallagher (commotion cérébrale). Ryan White a pris sa place, un premier match pour lui après quatre matchs sur la passerelle. Il n'a pas pris de pénalité...