Canadien saison 2013, au jeu!

Les recrues séparées

Michel Therrien félicite Alex Galchenyuk (à gauche), et Brendan Gallagher Michel Therrien félicite Alex Galchenyuk (à gauche), et Brendan Gallagher.  Photo :  PC/Paul Chiasson

On ne change généralement pas une formule gagnante, mais ladite formule n'est toujours pas gagnante pour ce qui était jadis le premier trio du Canadien, même si l'équipe vient d'aligner deux victoires.

C'est pourquoi Michel Therrien jonglera encore avec ses attaquants samedi soir, quand le Tricolore (8-4-1) accueillera les Flyers de Philadelphie (6-8-1).

À l'entraînement matinal samedi, les deux recrues ont été séparées pour la première fois depuis que Brendan Gallagher a fait ses débuts, lors du deuxième match de la saison. Gallagher s'est donc retrouvé avec Max Pacioretty et David Desharnais, tandis qu'Alex Galchenyuk pivotera un trio avec Erik Cole et Brandon Prust.

« Galchenyuk joue bien, contrôle bien la rondelle et fait de bons jeux, a estimé Therrien. Je dois tenter quelques expériences dans une saison, mais je pourrais changer d'idée en deuxième période! Je dois essayer des choses, trouver des solutions. Si je n'essaie pas, je ne le saurai jamais. Si on a des résultats, et j'espère en voir, tant mieux. Mais je n'ai pas peur d'apporter des changements pendant ou après des matchs. »

Relancer Cole, Pacioretty et Desharnais

« J'ai joué avec Galchenyuk de temps en temps à 5 contre 5 et en avantage numérique. Il a des habiletés supérieures à la moyenne, il lit bien le jeu et travaille fort. Le but gagnant en prolongation était un signe de ça », a indiqué Cole, en référence au but de Rene Bourque préparé par Galchenyuk, jeudi, en prolongation.

Ce dernier lui a renvoyé l'ascenseur.

« En zone neutre, je vais essayer de lui remettre la rondelle quand il arrive à pleine vitesse. Erik est gros et il fonce au filet, donc je pourrai récupérer ses retours. C'est agréable de jouer avec lui », a ajouté le premier choix du Canadien au dernier repêchage.

Galchenyuk aura donc pour mission de relancer Cole, sans point à ses 5 derniers matchs et limité à 2 buts et 2 passes en 13 matchs jusqu'ici.

De son côté, Gallagher souhaitera le réveil de Desharnais (cinq points) et Pacioretty (six points, mais aucun but). Ce premier but de Pacioretty se fait d'ailleurs toujours attendre, d'autant plus que les attentes étaient élevées à son sujet après une campagne 2011-2012 de 33 filets.

« Ça ne sera pas un beau but, a prédit Therrien. Quand un joueur comme Max a de la difficulté, ça prend souvent un but-poubelle. Il faut aller devant le filet, il y a un prix à payer, mais souvent, tu es récompensé. »

Employés modèles

Si Galchenyuk et Gallagher ne produisent plus au même rythme qu'en début de saison (un point chacun à leurs six derniers matchs), leur rendement défensif demeure irréprochable.

Les deux jeunots dominent le Canadien dans la colonne du différentiel (+7 pour Galchenyuk, +5 pour Gallagher). Ils ont tous les deux conclu un seul match avec un différentiel négatif. C'est d'ailleurs pourquoi Therrien n'a pas hésité à les employer en fin de troisième période jeudi, avec une marque de 0-0. Et même d'envoyer Galchenyuk dans la mêlée en prolongation.

« On doit s'assurer que les jeunes soient capables de jouer dans les deux sens de la patinoire, sachent comment réagir et deviennent des joueurs complets, a rappelé Therrien. Galchenyuk joue de façon très mature pour son âge. Il est bon, non seulement avec la rondelle, mais aussi dans sa zone. Il apprend, doit se concentrer sur certaines choses, mais il vient d'avoir 19 ans. »

Il sera intéressant de voir si, maintenant séparés, Galchenyuk et Gallagher verront leur temps d'utilisation augmenter. Le premier a joué plus de 14 minutes seulement deux fois, dans des matchs à sens unique, tandis que Gallagher a atteint un sommet de 13 min 51 s le 30 janvier à Ottawa, dans la défaite de 5-1 du Canadien.

Trios

Bourque - Plekanec - Gionta
Pacioretty - Desharnais - Gallagher
Prust - Galchenyuk - Cole
Moen - Eller - Armstrong
White

Défenseurs

Markov - Emelin
Subban - Bouillon
Gorges - Diaz
Kaberle - Weber