Canadien saison 2013, au jeu!

« Se regrouper, reprendre confiance » - Bouillon

null

Et tout à coup, on dirait que plus rien ne fonctionne pour le Canadien.

Les hommes de Michel Therrien ont profité de leur journée de congé, dimanche, pour ruminer le fait qu'ils sont aux prises avec leur pire séquence de la saison. Pendant cette série de trois matchs sans victoire, ils n'ont amassé qu'un maigre point.

Le résultat, c'est qu'après s'être approchés du sommet dans l'Association de l'Est, les joueurs montréalais flirtent maintenant avec le seuil de la médiocrité, c'est-à-dire le 8e et dernier rang donnant accès aux séries éliminatoires.

N'empêche que l'équipe actuelle du Tricolore n'est pas si loin de celle qui a remporté six de ses huit premiers matchs cette saison. Après tout, la défaite de mercredi dernier à Montréal, contre les Bruins de Boston, a été serrée et a été subie contre les meneurs de la Division nord-est. Celle de jeudi à Buffalo, essuyée en fusillade, est survenue malgré le fait que l'équipe contrôlait la situation jusqu'à la crampe au cerveau de Ryan White.

Seul le revers de 6-0 samedi au Centre Bell, contre les Maple Leafs de Toronto, est à inscrire sur la liste des défaites préoccupantes. Mais une défaite du genre n'est pas encore une tendance. Le besoin de presser le bouton de panique ne se fait donc pas encore sentir dans le vestiaire montréalais.

« Le match [de samedi] mis à part, nous avons donné un bon effort dans chaque rencontre et nous avons été dans le coup chaque fois », a souligné Brian Gionta, qualifiant la soirée face aux Leafs d'anomalie. Il faut en tirer les leçons qui s'imposent et aller de l'avant. »

« Il faut se regrouper, reprendre confiance et pratiquer les bonnes choses, a affirmé Francis Bouillon. Quand on joue bien, on est une équipe qui est difficile à affronter.

« On ne l'a pas été [samedi], mais il faut mettre la dernière semaine dans son ensemble derrière nous et regarder de l'avant », a déclaré le vétéran défenseur en songeant aux deux prochains matchs des siens, qui auront lieu à l'étranger.

« Il ne faut pas se laisser abattre, il faut se regrouper et se préparer pour le prochain match. Il n'y a pas lieu de s'inquiéter de ce qui est arrivé [samedi] », a de son côté commenté Carey Price.

Être prêt dès le début du match

Il n'y a pas lieu de s'inquiéter... à la condition de renouer avec la victoire sans tarder. Et pour cela, il faudra entreprendre la prochaine semaine dans de bonnes dispositions, a ajouté le gardien.

À commencer par l'entraînement de lundi à Brossard, qui s'amorcera dès 9 h 30 puisque l'équipe doit prendre l'avion après le repas en direction de Tampa, où elle affrontera le Lightning mardi. Suivra un affrontement à Sunrise contre les Panthers jeudi.

« Il faut profiter du congé [de dimanche] pour retrouver notre concentration et ensuite il faudra tout faire pour s'assurer de connaître un bon séjour à l'étranger, a dit Price. Ce sera important de revenir lundi dans de bonnes dispositions mentales, avec un bon niveau de concentration. »

Et sans doute que Therrien, ses adjoints et les vétérans du club feront remarquer à l'ensemble du groupe, lundi, que des contre-performances comme celle contre les Leafs ne devront pas se répéter.

« Samedi, nous avons commencé à jouer en deuxième période, mais des erreurs ont coûté deux autres buts. Et à 4-0, le match était déjà hors de portée, a souligné Josh Gorges. Il s'agit d'être prêt dès le début du match. Quand nous affrontons Toronto chez nous et que nous ne sommes pas prêts à donner un bon niveau de jeu dès le départ, c'est inacceptable. »

Le Canadien affrontera cette semaine trois adversaires à sa portée. Ou du moins, à la portée du club montréalais qui a montré son meilleur visage. Le Lightning a entrepris le week-end en tête de la Division sud-est avec une fiche de 6-4, mais a fait un voyage inutile à Boston, le match de samedi étant finalement reporté à une autre date. Les hommes de Guy Boucher devaient par ailleurs affronter les Rangers au Madison Square Garden dimanche soir.

Les Panthers ont une fiche déficitaire de 4-6-1. Tout comme les Flyers de Philadelphie (5-6-1), qui seront les visiteurs au Centre Bell samedi.