Canadien saison 2013, au jeu!

Deux joueurs soulagés

De gauche à droite, Francis Bouillon, P.K. Subban, Brandon Prust et Alex Galchenyuk De gauche à droite, Francis Bouillon, P.K. Subban, Brandon Prust et Alex Galchenyuk  Photo :  THE CANADIAN PRESS IMAGES/Graham Hughes

David Desharnais et Lars Eller ne faisaient pas partie des préférés de Michel Therrien depuis le début de la saison. Les deux compagnons de trio ont pris les moyens pour que ça change.

Ils ont tous les deux marqué leur premier filet de la saison dans un gain de 6-1 du Tricolore (5-2-0) sur les Sabres de Buffalo (3-4-1), samedi après-midi, à Montréal.

Desharnais et Eller ont au passage aidé le CH à signer un premier gain en 10 matchs en temps réglementaire contre les Sabres. Le dernier triomphe en 60 minutes des Montréalais sur leurs rivaux de division remontait au 27 novembre 2010.

Le Canadien a explosé avec trois buts en deuxième période, ceux de Brendan Gallagher, Desharnais et Eller. Vingt-huit secondes avant son but, Eller avait d'ailleurs obtenu son premier point de la saison, une aide sur le filet de Desharnais. L'annonceur maison, Michel Lacroix, était en train d'annoncer sa mention d'assistance quand il a marqué.

« Je voulais bâtir sur le dernier match, c'était un de mes bons, a commenté un Desharnais au visage marqué de rouge. Je sentais que ça s'en venait. J'ai juste eu les bons breaks aujourd'hui. »

« Ils ont exploité leur vitesse, a résumé Michel Therrien. C'est important qu'ils aillent dans le trafic, là où ça fait mal. En troisième période, j'ai mentionné à David : "Tu te regarderas dans le miroir, tu as l'air d'un joueur de hockey, t'es coupé ici, coupé, là, c'est bon signe, tu vas dans le trafic!" »

Desharnais a ajouté un deuxième filet en troisième période. Eller en a profité pour amasser son troisième point de la joute.

« Marquer est toujours une bonne sensation, mais gagner est encore mieux. Quand tu as les deux, c'est dur à battre », a dit Eller.

Rene Bourque a également inscrit un doublé dans la victoire. Le gros ailier a connu une autre soirée inspirée avec cinq tirs au but et de nombreuses présences au filet. C'est d'ailleurs lui qui a entraîné la punition à Marcus Foligno en première période, pendant laquelle il a marqué.

« Foncer au filet a été la clé du succès pour notre trio. Gionta m'a fait la passe, j'ai foncé pour entraîner la punition. Et on a répété la manoeuvre sur le but », a raconté Bourque.

Tomas Plekanec a inscrit deux passes.

Recrues étourdissantes

Alex Galchenyuk a été à l'origine des filets de Gallagher et d'Eller. Sur la réussite de ce dernier, il s'est permis une passe d'anthologie pour alimenter le Danois, devant un Jordan Leopold pantois.

« Il dit qu'il m'a vu, mais je ne suis pas sûr, a lancé Eller à la blague. C'était tout un jeu. »

Sur le but de Gallagher, les deux recrues ont étourdi les vétérans Christian Ehrhoff et le gardien Ryan Miller. Gallagher a tenté une passe vers Galchenyuk, qu'Ehrhoff a redirigée dans le filet. Les deux jeunots venaient de mettre dans leur poche 19 saisons d'expérience dans la LNH...

Galchenyuk a bien failli ajouter un but à sa fiche quand il s'est présenté seul devant Jhonas Enroth (en relève à Miller en troisième), mais le gardien l'a contré. Colby Armstrong obtient une étoile au cahier pour son deuxième effort qui a mené à l'échappée.

Thomas Vanek, meilleur marqueur de la LNH avant la rencontre, a privé Carey Price d'un jeu avec un but en désavantage numérique au troisième tiers.

Subban insatisfait

La rencontre a marqué le retour au jeu du défenseur P.K. Subban, qui amorçait sa saison après de longs mois de négociation avec Marc Bergevin. Il a obtenu une aide sur le deuxième but de Desharnais.

Subban a passé 18 min 1 s sur la patinoire. Il a affiché un différentiel de +1, avec un tir au but et trois mises en échec. Therrien l'a employé pendant plus de six minutes en avantage numérique et le numéro 76 n'a pas particulièrement mal paru. Mais Subban s'est dit insatisfait de sa performance.

« J'ai fait quelques passes stupides, j'essayais de faire des jeux, mais le synchronisme n'y était pas. Parfois, ces choses prennent du temps, mais heureusement c'était 6-1. On va essayer de corriger ça pour demain. »

Le calme plat

À l'exception de quelques séquences inspirées du Tricolore, la première période a donné lieu à du jeu plutôt fade de part et d'autre. La plus grande victime de cette période, outre les spectateurs, aura été Price, qui a reçu un seul tir, une frappe de la ligne bleue de Jason Pominville après un peu plus de 10 minutes de jeu.

Les deux équipes ont même traversé une séquence de plus de six minutes, entre 12:28 et 18:37, sans tir au but.Price a terminé son après-midi de travail avec 30 arrêts.

À noter :

  • Therrien a opté pour une formation à sept défenseurs, si bien que l'attaquant Ryan White a été retranché pour lui faire une place.
  • L'entraîneur-chef a indiqué après la rencontre qu'il y avait « une chance » que l'attaquant Max Pacioretty revienne au jeu dimanche, face aux Sénateurs d'Ottawa. Une décision sera prise quelques heures avant le match.