Canadien saison 2013, au jeu!

Le conseil de Gorges...

Reportage de Michel Chabot

En 2005-2006, Josh Gorges était une verte recrue de 21 ans avec les Sharks de San José. En tant que défenseur pas même repêché dans la Ligue nationale, il n'arrivait évidemment pas avec un ego démesuré parmi les grands.

Mais en bon vétéran, Scott Hannan s'est assuré de lui dire les bons mots pour qu'il ne change pas.

« Quand j'ai eu ma place avec les Sharks, je lui ai demandé ce que je devais faire, a raconté le défenseur du Tricolore. Il m'a dit : "Honnêtement, ferme-la et écoute." Tu n'as pas besoin de parler, de dire quoi que ce soit aux autres. Écoute. Tu apprendras et tu vas mériter le droit de parler. Donc, je me suis tenu en retrait, j'étais tranquille. J'étais engagé dans ce qui se passait avec l'équipe. Mais tu mérites le respect des vétérans. Et ensuite, ce n'est pas très long avant qu'ils te demandent ton avis. »

Aujourd'hui, c'est au tour de Gorges de transmettre ce savoir à Brendan Gallagher et à Alex Galchenyuk, tous les deux confirmés avec le Canadien pour la saison lundi.

« Ferme-la et écoute les autres. C'est agressif quand tu le dis comme ça, mais le message est clair. Ça ne veut pas dire que tu n'as pas le droit de parler, mais que tu dois observer, écouter ce que les joueurs disent, les entraîneurs aussi. Il y a beaucoup à apprendre. »

Le message est visiblement bien compris.

« C'est ce que je fais, a assuré Gallagher. Je viens ici et j'essaie d'apprendre, je ne parle pas trop, même quand ils veulent que je le fasse. Je montre du respect, car ils ont vécu ce que je vis. Ils ne veulent pas que les jeunes soient arrogants. »

« C'est important d'être humble sur la glace et à l'extérieur, de travailler fort et de respecter les coéquipiers », a récité Galchenyuk.

La porte ouverte chez Gorges

Gorges devrait trouver une oreille attentive en Gallagher, puisqu'il hébergera de nouveau son compatriote britanno-colombien, comme il l'a fait l'été dernier. De son côté, Galchenyuk demeurera avec sa mère et sa soeur en appartement à Montréal, pendant que le paternel continuera son travail d'entraîneur adjoint à Sarnia.

« Moi et ma fiancée nous entendons bien avec lui, c'est facile. S'il le souhaite, il peut habiter chez moi », a dit Gorges.

Déjà sur Twitter, les taquineries ont commencé :

  • Je ne peux pas croire que mon premier fils a 20 ans et qu'il mange plus que moi, a écrit le vétéran.
  • Vais-je avoir droit à une allocation?
  • 20 $ par semaine, mais seulement si tu fais tes tâches ménagères.

Un encadrement serré

Blagues à part, le Canadien souhaite ainsi éviter de libérer deux adolescents, les poches pleines d'argent, dans la jungle montréalaise, comme l'a durement vécu Carey Price à son arrivée avec le CH.

« Il y a des tentations dans cette ville que tu dois gérer. Parfois, tu peux profiter de la vie et t'amuser. Mais tu dois garder tes priorités aux bons endroits », a rappelé le gardien du Canadien.

« À 18 ans, j'étais au collège, je vivais la vie d'étudiant et je jouais au hockey universitaire, a raconté le capitaine du Tricolore, Brian Gionta. C'est une atmosphère différente, surtout par rapport à ici. Les vétérans doivent lui montrer la vie sur glace et hors glace. C'est un cours accéléré pour eux. Tu as 18 ans, tu es riche et célèbre. Tu dois avoir une tête sur les épaules. »

Et gare aux deux jeunots s'ils s'intéressent de trop près à la vie nocturne montréalaise.

« On les gardera à l'oeil, a dit le gardien, sourire en coin. J'ai des amis dans les parages. »

En complément

  • canadien saison 2013, au jeu!
    dossier -  Canadien saison 2013, au jeu! Le Canadien dispute une saison écourtée de 48 matchs. Résultats, analyses, portraits et petits extras dans cette section spéciale!