Canadien saison 2013, au jeu!

Markov le héros

Andrei Markov et Erik Cole Andrei Markov et Erik Cole  Photo :  PC/Graham Hughes

Michel Therrien l'a dit : Andrei Markov est son général. Et le défenseur s'assure que son entraîneur-chef ne passe pas pour un menteur.

Markov a marqué le but décisif d'un gain de 4-3 du Canadien (3-1-0) sur les Devils du New Jersey (3-0-1), en prolongation, dimanche.

Avec 38 secondes à écouler, Rene Bourque a tiré de la ligne bleue, mais a raté la cible. La rondelle est revenue devant le filet et Erik Cole a raté sa chance, mais Markov a profité de la sienne.

Du coup, le 79 a inscrit son quatrième filet de la saison. C'est aussi lui qui détient les trois buts gagnants du Tricolore cette saison. Pas mal pour un joueur dont le genou faisait tant douter les observateurs avant la saison.

« Je connais Andrei depuis longtemps, je connais sa force de caractère, a mentionné Michel Therrien. C'est un compétiteur. Il veut gagner, c'est un joueur important pour notre équipe. Tu me demandes si je suis surpris : non, je ne suis pas surpris. »

Ce filet a été marqué en avantage numérique, rendu possible par une montée de Cole à l'aile droite, qui a forcé le défenseur Andy Greene à écoper d'une punition pour avoir retenu. Cole a obtenu une aide en guise de récompense pour son rôle de héros obscur.

« Ce que j'ai apprécié, ce sont les détails, a expliqué Therrien. On a vu Erik Cole essayer de contourner le défenseur et l'a mis dans une position vulnérable. Il fonçait vers le filet et lui a fait prendre une punition. Ces petits détails font en sorte qu'une équipe est dure à affronter. »

Le Canadien a mis fin à la séquence d'invincibilité des Devils et de Martin Brodeur à Montréal. Le déjà légendaire gardien n'avait pas perdu au Centre Bell depuis le 11 mars 2008. Il fallait voir le regard ébahi de Brendan Gallagher dans le vestiaire du Tricolore, quand des journalistes lui rappelaient les statistiques de Brodeur contre le CH.

Bourque gagne des points

Ironiquement, le tir de Bourque sur la bande, à l'origine du but gagnant, était son septième tir hors cible de la soirée. L'athlète de Lac La Biche, en Alberta, avait d'ailleurs raté une chance en or d'éviter aux deux équipes la prolongation avec 1 min 15 à écouler au troisième tiers. Il a intercepté une passe de Bryce Salvador et s'est présenté seul devant Brodeur... mais a raté le filet.

Bourque a tiré 13 fois vers le filet (7 hors cible, 3 bloqués par un joueur adverse, 3 bloqués par Brodeur). C'est pourquoi Therrien lui a fait confiance en avantage numérique en prolongation.

« Ce qu'on a vu ce soir, c'est ce qu'on voit depuis le début, a rappelé Therrien. Rene travaille fort. J'ai eu une bonne discussion avec lui avant qu'on commence la saison. On voulait qu'il devienne un travaillant, qu'il soit sur la rondelle. Avec son travail acharné, il obtient des chances et quand tu as des chances, tu sais que la rondelle va finir par rentrer. Son travail est exemplaire pour le moment et c'est ce que j'apprécie. »

Avance perdue

Après avoir habilement défendu des avances dans les deux derniers matchs, le Canadien en a eu plein les bras avec les finalistes en titre de la Coupe Stanley.

En avant 3-1 en début de troisième période grâce au premier but de Brandon Prust dans l'uniforme bleu-blanc-rouge, le Tricolore a vu les visiteurs presser le pas dans les 15 dernières minutes.

David Clarkson et Dainius Zubrus ont marqué à moins de huit minutes d'intervalle pour forcer la tenue de la prolongation.

« On affrontait une bonne équipe, encore invaincue et qui était finaliste de la Coupe, a dit Therrien. Donc, avant le match, c'était un bon instrument de comparaison pour nous. Mais on n'a jamais abandonné et on jouait pour gagner. C'était un bon effort de groupe. J'ai aimé notre calme. »

Gallagher, avec le tout premier filet de sa carrière dans la Ligue nationale, et Ryan White ont marqué les autres filets des vainqueurs. Le but de White n'a pas été le fruit du hasard. La quatrième unité du Canadien a une fois de plus travaillé avec acharnement, cette fois sans prendre de punition.

« Les équipes gagnantes ont toujours quatre trios qui connaissent du succès, a soutenu Prust. White a marqué ce soir, Armstrong va finir par marquer. »

À noter :

  • Retranché lors des deux derniers matchs, l'attaquant Lars Eller était de retour dans la formation à la place de Max Pacioretty à l'aile gauche dans le trio de David Desharnais et de Cole. Pacioretty a subi une appendicectomie samedi soir et ratera au moins trois semaines.
  • À la ligne bleue, Yannick Weber disputait quant à lui un premier match cette saison. Le Suisse remplace Tomas Kaberle, blessé au visage à l'entraînement samedi.
  • Chez les Devils, l'attaquant de 18 ans Stefan Matteau a amorcé le match dans le premier trio avec Ilya Kovalchuk et Travis Zajac. Matteau a obtenu une chance de marquer en première période, mais n'a joué que 9 min 32 s, la moitié moins que ses compagnons.
  • Clarkson et Patrik Elias ont amassé un but et deux passes chacun. Elias a ainsi atteint la marque des 900 points.

En complément