Canadien saison 2013, au jeu!

Bourque gagne, Eller perd, Galchenyuk au centre

Reportage de Michel Chabot

Michel Therrien est passé de la parole aux actes, lundi. Les expériences qu'il avait promises la semaine dernière au camp sont commencées.

L'entraîneur-chef du Canadien a brassé sa soupe à l'entraînement du jour en jonglant avec son groupe d'attaquants.

Therrien a repris une combinaison qu'il avait testée samedi soir en troisième période en jumelant Rene Bourque à Tomas Plekanec et à Brian Gionta. Exclu de ce trio, Alex Galchenyuk s'est retrouvé au centre de la troisième unité, avec Brendan Gallagher et Brandon Prust. La quatrième unité regroupait quant à elle Travis Moen, Ryan White et Colby Armstrong, tandis que le trio de David Desharnais est demeuré intact.

Personne n'a voulu confirmer si on verra ces mêmes trios mardi soir contre les Panthers de la Floride.

« Galchenyuk est un joueur de centre qui a été mis à l'aile. Au camp, on voulait qu'il apprenne le rythme de la LNH à l'aile, mais à long terme, c'est un centre. On verra demain si on l'utilise là. Il n'y a pas de décisions prises à 100 % », a indiqué Therrien.

« Tu ne veux pas trop interpréter les trios, ça peut changer n'importe quand, a mentionné Prust. Mais ce sont de bons jeunes avec de l'énergie et des habiletés. Je vais simplement continuer mon style, frapper et récupérer les rondelles pour la leur remettre. »

Eller en danger?

Le résultat net de tout ça est que Lars Eller est visiblement en danger et pourrait être sacrifié pour le match de mardi si on fait une place à Gallagher dans la formation. Le Danois s'est retrouvé dans ce qui ressemblait à un « cinquième trio », avec Moen et Mike Blunden.

Interrogé sur la performance d'Eller lors du match de samedi, Therrien a été coi. « Le match de samedi est derrière nous, j'aime mieux me concentrer sur le match de demain », a-t-il sèchement répondu.

Or, lorsqu'appelé à parler de la situation favorable de Bourque, Therrien a parlé avec enthousiasme du match de samedi.

Du bon pied

Il n'y a qu'un match de joué et le camp préparatoire a seulement duré six jours, mais Bourque a visiblement fait meilleure impression auprès de Michel Therrien qu'avec le personnel d'entraîneurs de l'an passé.

Bourque a obtenu une aide sur l'unique but du CH, samedi, et a passé 15 min 33 s sur la patinoire, dont 3:46 en avantage numérique. Et voilà déjà trois points de presse au cours desquels Therrien souligne la qualité de son travail.

« Je me sens bien sur la glace. Je ne veux pas reproduire ma performance de la dernière saison. Donc, je suis motivé, je veux aider cette équipe à gagner », a mentionné l'athlète de Lac La Biche, en Alberta.

Bourque croit que l'opération qu'il a subie cet été à l'abdomen l'aide grandement dans son travail.

« Je me sens mieux quand je patine. Mes enjambées sont meilleures. L'opération a aidé. Mais ce n'est qu'un premier match. »

La constance sera évidemment le défi pour Bourque. L'ancien des Flames avait inscrit 2 buts à ses 5 premiers matchs avec le Canadien l'an passé, avant de s'écraser avec 3 buts à ses 33 matchs suivants.

En complément

  • canadien saison 2013, au jeu!
    dossier -  Canadien saison 2013, au jeu! Le Canadien dispute une saison écourtée de 48 matchs. Résultats, analyses, portraits et petits extras dans cette section spéciale!