Canadien saison 2013, au jeu!

Une chance pour Gallagher

Brendan-Gallagher Brendan Gallagher  Photo :  Radio-Canada

Dire que Brendan Gallagher joue dans l'ombre d'Alex Galchenyuk au camp préparatoire n'est pas exagéré.

Gallagher, la révélation du camp la saison dernière, est condamné à un rôle plus effacé sur la patinoire, employé en rotation dans un quatrième trio lors des exercices.

Jeudi soir, à l'occasion du match intraéquipe du Canadien au Centre Bell, Gallagher aura enfin l'occasion de se démarquer. Dans un format où chaque équipe comptera sur trois trios, il aura donc sa part de temps de glace pour impressionner Michel Therrien. Selon les trios à l'entraînement jeudi, il tentera d'attirer l'attention de l'entraîneur-chef aux côtés de Gabriel Dumont et de Mike Blunden.

« Tu veux juste bien jouer et te démarquer d'une façon quelconque, explique le jeune homme de 20 ans, choix de cinquième tour du Canadien en 2010. Ils vont chercher des joueurs qui comprennent le système, qui vont jouer un jeu d'équipe. Je vais conserver mon style et j'espère qu'ils aimeront ça. »

Pour Gallagher, ce sera un retour au Centre Bell, là où il s'était mis à rêver à un poste dans la LNH, jusqu'à une rencontre un peu plus ordinaire face au Lightning de Tampa Bay à l'avant-dernier match du camp.

« Retourner au Centre Bell sera amusant. Le camp l'an passé, j'ai adoré, sauf quand je me suis fait retrancher. En revenant ici, mon seul but est de me tailler une place. »

Gallagher devra être convaincant s'il souhaite atteindre son but. Therrien le répète depuis le début du camp : les jeunes « doivent jouer » et ne resteront pas à Montréal à titre de 13e attaquant, rôle qu'il semble occuper dans les exercices.

De l'énergie à doser

On devine que des joueurs comme Dumont et Gallagher, dont le style énergique fait leur succès, ne pourront pas entièrement se faire justice dans un match de la sorte, où les dures mises en échec et le rififi sont à proscrire. Gallagher, toujours parmi les meneurs de son équipe dans les minutes de punition malgré son petit format (1,75 m), ne veut toutefois pas s'arrêter à ça.

« Je suis convaincu que le match sera compétitif, croit le numéro 73. Les joueurs seront sans doute frustrés les uns envers les autres à la fin, mais tu passes par-dessus. C'est la première fois qu'on aura de la vraie compétition, donc ce sera à haute intensité. »

« Les joueurs d'énergie, qui veulent percer la formation, on sait qu'ils sont capables d'amener de l'énergie, a rappelé Therrien. Ce qu'on veut voir, c'est : est-ce qu'ils sont capables de se débrouiller avec la rondelle? Sont-ils créatifs avec la rondelle? Prennent-ils les bonnes décisions? Ce sont ces choses qu'on va évaluer. »

Ne soyez toutefois pas surpris de voir Gallagher laisser tomber les gants contre un coéquipier. Lors d'un match simulé à son tout premier camp avec les Giants de Vancouver, dans les rangs juniors, il en était venu aux coups avec Evander Kane, qui était alors un « vétéran » de trois saisons. Deux autres fois, Gallagher s'est battu dans des camps préparatoires.

« Il était encore fâché après le combat, mais moi, j'étais correct. Peut-être parce que c'est moi qui avais commencé! En plus, j'avais placé deux bons coups de poing au début! »

Si combat il y a, ce serait une première au camp 2013 du CH, où aucune escarmouche n'a encore éclaté.

En complément

  • canadien saison 2013, au jeu!
    dossier -  Canadien saison 2013, au jeu! Le Canadien dispute une saison écourtée de 48 matchs. Résultats, analyses, portraits et petits extras dans cette section spéciale!