Canadien saison 2013, au jeu!

Au centre, des candidats

Lars Eller Lars Eller  Photo :  PC/Paul Chiasson

« On dirait qu'il y a 25 centres dans cette équipe. » C'est par cette boutade qu'un journaliste a abordé la question des joueurs de centre du Canadien avec Lars Eller.

On peut dire que la situation est réglée à moitié. David Desharnais et Tomas Plekanec (une fois en santé) amorceront logiquement la saison au centre des deux premiers trios.

Derrière eux, le portrait se complique, et c'est pourquoi Michel Therrien a dit cette semaine vouloir tenter des expériences. Alex Galchenyuk a été repêché comme centre, mais a joué à l'aile cette saison chez les juniors et s'entraîne à cette même position depuis le début du camp. Lars Eller a agi comme troisième centre du Tricolore l'an dernier.

Ryan White et Gabriel Dumont peuvent également jouer à cette position, et voilà que Brandon Prust s'y exerce depuis le début de la semaine. C'est sans compter Petteri Nokelainen, blessé pour encore deux semaines. Et que serait-il arrivé si Marc Bergevin n'avait pas renvoyé Scott Gomez à la maison?

« Je suis disposé à jouer n'importe où, a mentionné Eller après l'entraînement de lundi. J'ai joué avec Rich Peverley en Finlande pendant le lock-out. Regardez les Bruins, il est un centre naturel, mais ils ont cinq centres, donc il joue à l'aile. Même si tu as 5-6 centres, tout le monde ne doit pas nécessairement jouer là. Tu peux avoir une bonne équipe malgré tout, tant que chacun joue son rôle. Il y a de la place pour tout le monde! »

À première vue, il semble que le débat pourrait se régler simplement. Eller ne le dit pas ouvertement, mais il a laissé entendre qu'il se plaisait davantage au centre, là où il a d'ailleurs joué en Finlande. Prust, lui, est encore en rodage au centre et a connu la meilleure saison de sa carrière à l'aile, en 2010-2011, avec une récolte de 29 points.

« Je jouais à droite avec Brian Boyle et Ruslan Fedotenko. On avait des blessés, donc on a eu beaucoup de temps de glace », a rappelé le nouveau venu du CH.

Une constante : la polyvalence

Ce qui semble certain, c'est que peu importe où ils amorceront la saison, les attaquants ont intérêt à jouer la carte de la polyvalence.

« J'ai toujours affectionné des joueurs qui peuvent jouer à plein de positions, a indiqué Therrien. On veut voir comment ils se comportent et on prendra des décisions. »

« Si j'ai appris une chose en jouant professionnel, c'est que les trios ne sont jamais pareils, a rappelé Eller. Il y a toujours des changements, il y en aura toujours. Je ne serai pas surpris si je suis employé à toutes les positions cette année. »

Outre la polyvalence, les bonnes habitudes en territoire défensif éclaireront également l'entraîneur-chef du Canadien dans ses choix. Plus que les habitudes directement reliées à la position.

« Les mises au jeu, oui, c'est important. Mais je ne me baserai pas seulement là-dessus. Les centres ont beaucoup de responsabilités. S'ils jouent bien en défense, je serai à l'aise et je pourrai être patient dans les mises au jeu. Ce que j'ai vu de Prust, c'est qu'il est solide dans le cercle de mises au jeu. »

Au cours des 2 dernières saisons, Prust a pris seulement 14 mises au jeu. C'est entre autres pourquoi on le voit s'y exercer de temps à autre à l'issue des séances d'entraînement.

L'année de vérité

Centre ou ailier, Eller devra quant à lui prouver que les dépisteurs des Blues de St. Louis avaient vu juste en le repêchant au premier tour, 13e au total, en 2007. Therrien s'attend à une progression.

Principalement utilisé dans le troisième trio, Eller a amassé 28 points en 79 matchs la saison dernière.

« Lars arrive au point où il doit passer à l'étape suivante. Il a du potentiel. Il est jeune, il se développe encore. Mais il y a un moment dans ta carrière où tu dois amener ton jeu à l'autre niveau et c'est mon attente. »

Therrien ne s'est jamais gêné pour utiliser les médias pour passer son message. Si cette déclaration n'a rien de celle qu'il avait destinée à ses défenseurs à Pittsburgh il y a quelques années, il faut néanmoins y voir un premier message à Eller.

En complément

  • canadien saison 2013, au jeu!
    dossier -  Canadien saison 2013, au jeu! Le Canadien dispute une saison écourtée de 48 matchs. Résultats, analyses, portraits et petits extras dans cette section spéciale!