Canadien saison 2013, au jeu!

Galchenyuk en spectacle

Reportage de Michel Chabot

Il y a une marge entre être prêt pour la Ligue nationale et exceller dans une séance de tirs de barrage. Mais Alex Galchenyuk a néanmoins épaté la galerie, lundi, au jour 2 du camp.

Le premier choix du Canadien au dernier repêchage a montré toute l'étendue de son talent dans un tournoi de tirs de barrage à la fin de l'entraînement de lundi.

Galchenyuk s'est d'abord permis une feinte magistrale contre Peter Budaj, avant de jouer le même tour, avec un geste différent, à Carey Price.

« On savait tous qu'il avait des habiletés et je suis sûr qu'il a d'autres feintes qu'on n'a pas vues, a commenté le centre Lars Eller, son compagnon de trio depuis deux jours. Budaj nous connaît bien, mais il ne l'avait pas vu encore. Je suis sûr qu'il sera mieux préparé à l'avenir! »

Galchenyuk et Rene Bourque ont été les deux derniers survivants de l'exercice, dans lequel les joueurs incapables de marquer étaient éliminés.

Après deux essais infructueux chacun en finale, Galchenyuk et Bourque ont laissé leur place à leurs coéquipiers pour trancher le débat.

« Honnêtement, on ne gardera pas un joueur parce qu'il a des habiletés en fusillade, a rappelé l'entraîneur-chef du Canadien, Michel Therrien. C'est son jeu d'ensemble. Mais il a montré qu'il a des habiletés incroyables. On a un joueur spécial, on l'a vu. On aime sa vitesse. Il est mature pour son âge. »

Andrei Markov a mis fin aux hostilités après avoir battu Budaj d'un tir des poignets imparable, générateur de vives réactions tant sur la passerelle que sur la patinoire. Le défenseur russe s'est même permis une célébration en brandissant son poing.

Markov, Galchenyuk et les autres membres des rouges avaient de quoi festoyer, car l'équipe perdante de ce duel amical devait acquitter un lourd tribut...

« L'enjeu était majeur. On était tous épuisés et personne ne voulait patiner quatre tours, donc les joueurs étaient contents! », a raconté Galchenyuk.

L'exercice était tout sauf innocent pour une équipe auteure de seulement 5 victoires en 17 rencontres en tirs de barrage l'an dernier. Le Tricolore n'aurait pas participé aux séries éliminatoires avec ces 12 points de plus, mais n'aurait au moins pas pris le 15e rang dans l'Est.

« Quand les tirs de barrage ont commencé, on disait que c'était plus pour les fans, a rappelé Therrien. Mais les petits points cherchés à gauche à droite peuvent faire la différence. On va s'y attarder cette semaine et pendant la saison. J'essaie de mettre un challenge, je ne veux pas que les joueurs prennent ça à la légère. En mettant une petite compétition, ça les amène à se forcer et ceux qui ont gagné étaient bien contents de ne pas patiner! »

Souriez, vous êtes filmés!

Cette séance de tirs de barrage était d'ailleurs filmée par Pierre Groulx, l'entraîneur des gardiens du Canadien. Le dispositif était bien simple : une tablette montée sur un trépied.

« C'est une nouveauté cette année, a révélé Price. Je ne peux pas me voir jouer, donc ça me permet de revoir mes entraînements. On va regarder ça demain.

« C'est l'évolution du métier d'entraîneur de gardien, avec la technologie. C'est dur pour un entraîneur de m'expliquer certaines choses, mais c'est facile à montrer. »

Fusillades... et bagarres!

Un fait demeure : l'atmosphère autour de l'équipe est visiblement aux antipodes de ce qu'elle était au cours de la gênante campagne 2011-2012. Il est tôt dans la saison et ce groupe de joueurs n'a pas encore eu à traverser une séquence de défaites, mais l'ambiance est conviviale.

C'est dans ce genre de climat qu'on a vu les deux hommes forts du CH, Brandon Prust et Ryan White, se livrer à un exercice... de bagarre! Pendant de longues minutes, les deux fiers-à-bras ont simulé un combat, avec toutes les techniques du répertoire, le tout sans lancer un seul coup de poing, évidemment.

« Je voulais lui montrer quelques trucs, et les deux, on a besoin de se remettre en forme, a expliqué Prust, impliqué dans 79 combats à ses 4 dernières saisons, dont 20 l'an dernier, un sommet dans la LNH. Dans une bagarre, c'est un autre type d'effort et tes poumons doivent être prêts. »

Le premier client de Prust ou de White pourrait bien être Mike Brown. Le colosse des Maple Leafs de Toronto, en visite samedi au Centre Bell, s'est battu 10 fois la saison dernière. Pour la petite histoire, Brown compte déjà trois combats contre Prust et un contre White.

À noter :

  • Les blessés Tomas Plekanec et Petteri Nokelainen ont patiné sur la surface secondaire du centre d'entraînement du Canadien.
  • Therrien a confirmé que le défenseur Mike Commodore s'entraînera avec l'équipe mardi, maintenant qu'il a terminé ses examens médicaux.
  • Therrien a ajouté que le match intraéquipe de jeudi, au Centre Bell, durera deux périodes.

En complément