Lock-out dans la LNH

L'espoir persiste

Donald Fehr et Gary Bettman

À l'approche de la date butoir pour en venir à une entente, la Ligue nationale et l'Association des joueurs (AJLNH) maintiennent les lignes de communication ouvertes.

Les deux parties se sont retrouvées vers 21 h (HNE), mardi, aux bureaux de la ligue à Manhattan, pour une rencontre d'une trentaine de minutes.

La LNH en a profité pour remettre aux joueurs une réponse à l'offre que la partie syndicale avait déposée lundi. Le directeur de l'AJLNH, Donald Fehr, a indiqué aux médias sur place que son groupe devait analyser le document.

Fehr a ajouté qu'il s'attend à ce que les pourparlers se poursuivent mercredi pour une troisième journée de suite. Une source a indiqué à Radio-Canada Sports que les réunions ne devraient pas reprendre avant midi.

De son côté, le commissaire de la LNH, Gary Bettman, a mentionné que les propriétaires avaient fait des compromis sur certains points, et qu'ils sont restés fermes sur d'autres.

Neuf joueurs ont assisté à la réunion de mardi : les anciens du Canadien Mathieu Darche et Chris Campoli, de même que Craig Adams, Rick DiPietro, Shane Doan, Andrew Ference, Ron Hainsey, Jamal Mayers et Martin Saint-Louis.

De petits groupes de chaque côté se sont rencontrés ou ont discuté par conférence téléphonique mardi après-midi. Il a été question notamment des pensions et du partage des revenus.

Il s'agit des premières négociations face à face, sans présence de médiateurs, depuis la première semaine de décembre.

Le lock-out en est à une 108e journée. Tous les matchs prévus jusqu'au 14 janvier ont été annulés, en plus du match des étoiles.

La LNH souhaiterait qu'une entente soit finalisée au plus tard le 11 janvier, afin d'amorcer les camps préparatoires le 12 et une saison de 48 matchs le 19.