Lock-out dans la LNH

La mi-janvier, date butoir

Jean-François Poudrier a profité d'un match amical au profit d'oeuvres caritatives, mercredi, à Toronto, pour recueillir les commentaires de Donald Fehr.

Ça allait de soi, mais la Ligue nationale l'a confirmé pour la première fois : la date limite pour en venir à une entente avec ses joueurs se situe à la mi-janvier.

Bill Daly y est allé de cette affirmation mercredi midi, sur les ondes d'une station de radio de Sportsnet.

« Nous n'avons pas encerclé de date, a d'abord répondu le commissaire adjoint de la LNH. Mais plus on avance en décembre, plus on doit se demander ce qui est réaliste, combien de matchs on peut jouer. Le commissaire a déjà dit qu'on ne peut pas penser à moins de 48 matchs. On a une idée générale de la date à laquelle on doit commencer à jouer au hockey. »

Après une relance de l'animateur, Daly a finalement précisé sa pensée. « C'est quelque part à la mi-janvier. »

Daly Bill Daly  Photo :  PC/AP Photo/Ross D. Franklin

Daly a ajouté que la LNH annulerait « probablement » d'autres matchs avant Noël. À l'heure actuelle, toutes les rencontres sont annulées jusqu'au 30 décembre, en plus de la Classique hivernale du 1er janvier et du match des étoiles.

En 2005, la LNH avait attendu jusqu'au 16 février pour annuler la saison. On avait alors évoqué la possibilité d'organiser une saison de 28 matchs. La LNH ne souhaite visiblement pas se rendre aussi loin cette fois.

La même formule de retour?

De son côté, Donald Fehr s'est adressé aux médias à Toronto, en marge d'un match amical organisé notamment par l'attaquant du Lightning Steven Stamkos.

Fehr s'est dit en faveur à un retour à la table de négociations sans condition. Le directeur de l'AJLNH a toutefois précisé qu'il souhaiterait que ce retour se fasse en groupe, avec des joueurs et des propriétaires, comme c'était le cas il y a deux semaines.

Fehr a dit qu'il aimerait être présent à la table, en compagnie du commissaire de la LNH, Gary Bettman, cette fois.

« [Nous ne discutons pas] parce que les propriétaires n'ont pas montré qu'ils voulaient recommencer, a dit Fehr. Nous avons répété à de nombreuses reprises que nous voulons reprendre les négociations lorsqu'ils seront prêts à le faire [et] nous sommes prêts à y participer sans condition préalable... Alors, nous attendons des nouvelles d'eux. »

« Je ne crois pas que les deux parties refusent de se rencontrer, a commenté Daly. Sauf s'il y a une indication qu'une partie ou une autre soit prête à bouger ou à promouvoir une nouvelle idée de l'avant. Et jusqu'ici, ce n'est pas le cas ni d'un côté ni de l'autre. Je ne suis pas certain de ce que nous ferions à cette rencontre. »

Mercredi marquait la sixième journée de suite sans que des pourparlers aient lieu entre la LNH et l'Association des joueurs. Aucune reprise des négociations n'est prévue à l'heure actuelle.

En complément