Lock-out dans la LNH

Toute l'attention à New York

Mariève Côté a recueilli les commentaires de Simon Gagné.

Les négociations entre la LNH et l'Association des joueurs (AJLNH) devraient reprendre mercredi, à New York, et on s'attend à ce que les joueurs déposent une nouvelle proposition.

La LNH a demandé lundi aux joueurs de déposer une offre complète sur les enjeux économiques centraux, un préalable pour parler des questions contractuelles.

« Nous n'avons jamais vu de proposition complète de leur part, a déclaré le commissaire adjoint, Bill Daly, après la rencontre de 90 minutes en soirée. Nous avons entendu leurs propositions sur les questions économiques, ils prétendent toujours se rapprocher de notre position sur cette question. On doit savoir exactement où ils se situent sur cette question. [...] On croit que tout est lié et on aimerait voir une proposition globale. »

Outre le partage des revenus et les questions contractuelles, les deux parties doivent aussi déterminer comment répartir les pertes encourues pour 2012-2013 en raison du conflit de travail.

Par ailleurs, d'après le Toronto Star, on aurait tout de même fait certains progrès. La ligue proposerait notamment des concessions pour l'autonomie complète qu'elle consentirait à 27 ans ou après 7 ans de service.

Et la ligue renoncerait à éliminer l'arbitrage salarial si l'AJLNH consentait à ce qu'il soit exercé après 5 ans de service plutôt que 4.

« On est beaucoup plus proches que le monde pense, même si de leur côté, ils disent qu'on est loin, a commenté l'attaquant Simon Gagné à Radio-Canada Sports. Nous, on regarde ça en se disant qu'il ne reste pas grand-chose à faire pour que la saison soit sauvée. On parle vraiment des mêmes choses. C'est plate à dire, mais c'est de l'argent qu'il reste à parler.

« La pression est peut-être de notre côté, mais plus les fêtes vont arriver, plus la pression sera de leur côté. On voit que ça commence peut-être à changer de leur côté. On se dit que le hockey va bien. Si on doit annuler une saison complète, il faudrait tout recommencer, ça pourrait faire vraiment mal au hockey. Mais le pire peut arriver aussi. »

« Si leur proposition comprend toujours un montant garanti pour les joueurs, ce ne sera pas acceptable pour nous, a indiqué Daly. S'ils présentent ça, ça veut dire qu'on est encore très loin. »

La réunion de mercredi doit avoir lieu au même moment où la ligue annoncerait l'annulation d'autres rencontres du calendrier. Selon plusieurs sources, la LNH a décidé d'annuler les matchs des deux premières semaines de décembre, ce qui porterait le nombre de matchs annulés en raison du lock-out à plus de 400.