Le champ de bataille virtuel

Saison en suspens
Lock-out : jour 1

La Ligue nationale a émis un message à l'endroit des amateurs sur son site Internet, dimanche matin. Le message a été repris sur les sites des 30 équipes de la ligue. On pouvait d'ailleurs le lire, dans un français quelque peu écorché, sur celui du Canadien. Le voici, revu et corrigé :

« Malgré l'expiration de la convention collective, la LNH s'engage à négocier jour et nuit afin de conclure une nouvelle entente juste et équitable pour les joueurs et les 30 équipes de la LNH 

« Grâce aux conditions créées en vertu de la précédente convention collective, nous pouvons avancer que l'équilibre sur le plan compétitif, ces sept dernières années, a été le meilleur en saison qu'ont pu offrir toutes les ligues professionnelles confondues; une équipe différente a remporté la Coupe Stanley chaque année; les partisans et les commanditaires admettent que le calibre de jeu est à son meilleur; et la ligue a connu une croissance remarquable.

« Alors que la dernière négociation de la convention collective a conduit à des changements sismiques dans la structure économique de la ligue, et fourni des résultats concluants sur la patinoire, notre présente négociation met l'accent sur une répartition plus juste et plus viable des revenus avec les joueurs ainsi que des ajustements nécessaires correspondant aux objectifs de la structure économique que nous avons développée conjointement avec l'Association des joueurs, il y a sept ans. Ces ajustements sont réalisables par une bonne négociation ciblée, non par la rhétorique.

C'est la période de l'année où toute l'attention devrait être dirigée sur les patinoires, pas dans les salles de réunion. La Ligue, les équipes et les joueurs ont intérêt à unir leurs efforts afin de résoudre les enjeux de façon appropriée pour que la rondelle soit mise en jeu le plus tôt possible. Nous nous le devons mutuellement, nous le devons au sport, et plus que tout, nous le devons aux partisans. »

Vidéo de l'AJLNH

Quelques heures plus tard, l'Association des joueurs de la LNH a mis en ligne une vidéo dans laquelle quelques joueurs, incluant Sidney Crosby et Jonathan Toews, fournissent la réplique à la LNH.

Parlant au nom de leurs collègues, Crosby, des Penguins de Pittsburgh, et Toews, des Blackhawks de Chicago, ainsi que David Backes, des Blues de St. Louis, Gabriel Landestog, de l'Avalanche du Colorado, et James Reimer, des Maple Leafs de Toronto, parlent tous de leur fort attachement pour le sport et de leur volonté de rechausser les patins au plus tôt dans des arénas de la LNH.

Dans un passage, Toews souligne l'historique des conflits de la LNH au cours des dernières décennies, ajoutant que c'est une « triste chose ».

Il fait remarquer que la structure économique, « supposément brisée », a été instaurée par les propriétaires eux-mêmes et la Ligue.

« Nous avons fait notre part en 2004-2005, affirme-t-il, en évoquant le lock-out précédent. Les joueurs qui y étaient se sont imposé plusieurs sacrifices. Certains d'entre eux n'ont même pas rejoué un match dans la ligue. »

Le gardien Reimer fait écho à l'opinion de plusieurs de ses homologues en disant qu'un lock-out n'était pas nécessaire parce qu'on aurait bien pu continuer de négocier tout en poursuivant les activités de la Ligue.

Si la LNH a fait une traduction boiteuse de son message aux amateurs francophones, l'AJLNH a totalement négligé la clientèle francophone. On a raté une belle occasion d'inclure à tout le moins des extraits du Franco-Manitobain Toews.