Weber dans les câbles

Yannick Weber (68) et Brad Richards Yannick Weber (68) et Brad Richards  Photo :  Getty Images/Nick Laham

BROSSARD - Si Raphael Diaz et Alexei Emelin se débrouillent plutôt bien à la ligne bleue du Canadien, ce n'est pas le cas pour tous les jeunes défenseurs de l'équipe.

Un texte de Guillaume Lefrançois

Yannick Weber a été employé comme attaquant lors de l'entraînement de mercredi. Cette situation, combinée aux commentaires de Jacques Martin, laisse croire qu'il serait relégué à la passerelle, jeudi.

Weber a formé un trio avec Mathieu Darche et Petteri Nokelainen, pendant que Louis Leblanc remplaçait Erik Cole, en congé thérapeutique, dans un trio avec Max Pacioretty et David Desharnais.

Mardi, Weber a été pris en défaut sur le deuxième but des Blue Jackets, celui de R.J. Umberger, en période médiane. Le Suisse a passé le reste de la soirée bien assis au banc.

« Disons qu'il ne s'est pas aidé, a concédé Martin, d'une rare transparence. Yannick a eu un bon début de saison, mais je suis inquiet de son jeu à 5 contre 5. Je crois qu'il est capable d'être meilleur que ça. Les matchs sont tellement serrés, c'est difficile de marquer des buts. Il doit continuer à se battre et on verra s'il fait partie de la formation. »

À l'entraînement, son partenaire habituel, Hal Gill, a plutôt patiné avec Frédéric St-Denis, laissé de côté mardi.

Le Tricolore a perdu cinq de ses six derniers matchs. Weber a présenté un différentiel négatif dans chacune des cinq défaites, pour une fiche de -8 au cours de la séquence.

Spacek a le feu vert

Avec ses performances, Weber est bien parti pour faciliter les décisions de l'entraîneur lorsque les éclopés reviendront au jeu.

En ce sens, Jaroslav Spacek a confirmé avoir obtenu le feu vert des médecins pour renouer avec les contacts.

Spacek et Chris Campoli rencontreront le médecin jeudi. Un retour au jeu samedi est-il possible pour l'un ou l'autre des vétérans?

« Peut-être, on verra avec le docteur, on aura une meilleure idée », a simplement répondu Martin.

Scott Gomez s'est entraîné pour une deuxième journée de suite. Comme mardi, il a patiné sur la deuxième glace du centre d'entraînement en compagnie de Ryan White.

Quelle place pour Leblanc?

Louis Leblanc Louis Leblanc  Photo :  Getty Images/Ezra Shaw

Le retour de Max Pacioretty mardi était peut-être une bonne nouvelle pour l'attaque du Canadien, mais il a fait une victime.

Utilisé seulement 4 min 48 s contre les Blue Jackets, Leblanc a pleinement senti les effets du retour du 67. Le premier choix du Canadien en 2009 s'est en effet retrouvé dans le quatrième trio, avec Darche et Nokelainen. À ses trois premiers matchs dans la LNH, le Québécois avait plutôt la chance de patiner dans la troisième unité.

« On n'a jamais dit que Louis serait ici toute la saison, a rappelé Martin. On a quelques attaquants blessés ici. On a eu (Mike) Blunden, (Aaron) Palushaj, maintenant Louis. Je crois encore que Louis a de bonnes habiletés. S'il est prêt à jouer à temps plein, qui sait? »

Dans le noir

Par ailleurs, l'entraînement s'est déroulé dans l'obscurité pendant une quinzaine de minutes. Même sans éclairage, les joueurs ont poursuivi leurs exercices.

« Les choses se passent très vite sans lumière. Tu vois la rondelle, puis tu ne la vois plus. C'est une bonne technique d'entraînement! », a lancé Gill.

Gionta serein

Brian Gionta arborait des points de suture sur la lèvre inférieure, résultat d'un coup de patin du défenseur Marc Méthot sur une mise en échec en deuxième période. L'attaquant du Canadien s'en est tiré avec une frousse, mais ne croit pas qu'il y ait matière à suspension.

« Je n'ai pas revu le jeu, a admis le capitaine du Canadien. C'était une mise en échec et son pied a levé. Ce sont des jeux qui arrivent. Je suis chanceux, ça aurait pu être bien pire. »

Visite annuelle

En après-midi, les joueurs rendront visite aux enfants malades.

Michael Cammalleri, Gomez, Leblanc, Peter Budaj, White, Campoli, P.K. Subban, Gill, Darche, Desharnais, Cole et Travis Moen se rendront à l'hôpital Sainte-Justine.

Carey Price, Josh Gorges, Emelin, Andrei Kostitsyn, Gionta, Spacek, Petteri Nokelainen, Lars Eller, Pacioretty, Weber et St-Denis prendront quant à eux la direction de l'hôpital de Montréal pour enfants.

En complément