« Le Vézina à Price » - Brodeur

Carey Price Carey Price  Photo :  AFP/Dilip Vishwanat/Getty Images

BOSTON - Martin Brodeur a fait sa prédiction. Carey Price remportera le trophée Vézina à la fin de la saison.

Un café en main, Brodeur a parlé de Price dans un corridor du TD Garden de Boston seulement deux heures avant d'enfiler son masque et ses jambières pour affronter les Bruins.

« Quand je regarde ce que Price a accompli à Montréal avec les blessés à la défensive cette saison, c'est vraiment difficile de ne pas le regarder, a dit Brodeur à Radio-Canada Sports. Il a les jeux blancs, les victoires et la durabilité. Pour gagner le trophée Vézina, tu dois te retrouver dans le top 10 ou le top 5 de toutes les catégories de statistiques et Price est là partout. »

« De la manière que Price gagne ses matchs, il est le meilleur gardien de but cette saison », a ajouté le vétéran gardien des Devils.

Brodeur, le roi des victoires (623) et des blanchissages (115) dans l'histoire de la LNH, s'y connaît en matière d'honneurs individuels et de records.

Il a gravé son nom sur le trophée Vézina à quatre reprises (2002-2003, 2003-2004, 2006-2007 et 2007-2008) en plus de soulever la coupe Stanley trois fois (1994-1995, 1999-2000, 2002-2003).

Avec un palmarès aussi éloquent, Brodeur devient un analyste des plus crédibles. À ses yeux, Price distancera ses principaux rivaux à la ligne d'arrivée.

« Les directeurs généraux regardent toujours des gars qui ont déjà gagné le trophée. Un gars comme Ryan Miller l'a remporté l'an dernier, mais il ne connaît pas une aussi bonne saison. Tim Thomas représente également un bon candidat, mais il n'a pas joué assez de matchs selon moi. À Vancouver, Roberto Luongo connaît lui aussi une très grosse saison. Roberto a la chance de jouer pour l'une des puissances de la LNH et il a partagé plus souvent le filet que Price l'a fait. »

Après un tour d'horizon des gardiens de la LNH, Brodeur revient à la même conclusion.

« Price ne devrait pas avoir trop de difficulté à le gagner. »

À sa quatrième saison à Montréal, Price a réellement pris son envol. En 64 matchs, il présente un dossier de 34-24-6 avec une moyenne de 2,38 et un taux d'efficacité de ,922. Il a aussi signé huit jeux blancs.

Encore la passion

Martin Brodeur Martin Brodeur  Photo :  PC/AP Photo/Gene J. Puskar

Malgré ses 38 ans et une dizaine de records, Brodeur n'a toujours pas perdu l'amour de son sport.

« Il n'y a aucun doute que je reviens pour une autre saison, il me reste encore une année à mon contrat, a dit Brodeur. Après, on verra. »

Brodeur puise sa motivation à l'intérieur du vestiaire.

« C'est l'esprit d'équipe et la vie d'équipe qui me procure de l'énergie. Je veux rester au sommet de mon art et j'aime encore ça prouver que je peux encore jouer contre les meilleurs, même s'ils sont beaucoup plus jeunes que moi. Je ne veux rien regretter le jour de mon départ. Je ne souhaite pas partir une année trop tôt. »

Les Devils ont misé sur ce jeune gardien du Laser de Saint-Hyacinthe au 1er tour de 1990.

« Il ne reste pas un seul joueur du 1er tour de mon année de repêchage qui joue encore, a mentionné Brodeur avec un large sourire. Mes anciens chambreurs ont également tous accroché leurs patins, mais je veux encore continuer. »

Une fois son masque retiré, Brodeur décrochera logiquement un poste dans l'organisation des Devils.

En complément