« Sergei a deux prises contre lui » - Jean-Pierre Dumont

Bonjour à tous,

Jean-François Chaumont rencontre Jean-Pierre Dumont, ailier des Predators de Nashville.

Pour ma première chronique de la saison, je vous parlerai notamment d'un joueur que vous avez bien connu à Montréal, Sergei Kostitsyn.

Je me souviens d'une conversation avec d'autres vétérans des Predators au sujet de Sergei.

Un point fort ressortait de cette discussion : Sergei avait tellement une mauvaise réputation avec le Canadien, qu'il part avec deux prises contre lui à Nashville. Les dirigeants et les joueurs garderont un oeil attentif sur lui.

Sergei Kostitsyn Sergei Kostitsyn  Photo :  AFP/AP Photo/Mike Strasinger

Depuis ses débuts avec nous, Sergei est très discret, autant sur la glace qu'à l'extérieur de la patinoire. Je soupçonne qu'il se sent un peu seul, car il n'y a pas de Russe ni de Bélarussien avec l'équipe.

Sergei a un talent évident, mais il devra mieux s'intégrer à l'équipe pour connaître du succès.

Au camp, il s'est blessé à un orteil en bloquant un tir lors d'un entraînement. Il a joué son premier match de la saison, jeudi, contre les Blues de St. Louis. Il n'a pas marqué de point.

À Nashville, Barry Trotz a l'intention de faire de Sergei un meilleur joueur défensif. Il l'utilisera d'ailleurs en désavantage numérique.

Un bon départ

Jean-Pierre Dumont Jean-Pierre Dumont  Photo :  AFP/(AP Photo/Mike Strasinger)

Les Predators resteront toujours une équipe dans l'ombre. Encore une fois, les experts nous prédisaient une saison difficile. Mais après trois matchs, nous avons trois victoires.

La recette reste la même avec Trotz : nous gagnons en équipe et nous avons besoin de nos 20 joueurs.

Au cours de l'été, nous avons perdu trois gros morceaux en Jason Arnott, Dan Hamhuis et Dan Ellis. Heureusement, nous avons offert un contrat au centre Matthew Lombardi et nous faisons confiance aux jeunes joueurs de l'organisation.

À l'attaque, Colin Wilson et Cal O'Reilly auront plus de responsabilités.

Pekka Rinne sera assurément notre joueur clé. Il a connu une incroyable saison l'an dernier. Malgré le départ d'Ellis, les Predators lui ont déniché un bon second en Anders Lindback.

Avec Rinne (1,96 m ou 6 pi 5 po) et Lindback (1,98 m ou 6 pi 6 po), nous misons possiblement sur le plus grand duo de gardiens de la LNH.

À bientôt.