Boulay réfléchit... encore

Boulay réfléchit... encore

Étienne Boulay n'a pas encore fait une croix sur le football, mais ne confirme pas non plus son intention d'enfiler de nouveau les épaulettes.

Un texte d'Antoine Deshaies

Il se dit incapable de trancher pour le moment.

« Le processus de décision va être plus long que prévu, a confié Boulay à Radio-Canada Sports vendredi. J'ai encore le goût de jouer au football, mais je ne sais pas si j'ai le goût de me donner à 100 %. Tant qu'à ne pas me donner à 100 %, je ne sais pas si ça vaut la peine. »

Boulay a dit pourtant être plus loin de la retraite qu'au mois de décembre, quand les Argonauts de Toronto l'ont libéré.

Il a retrouvé la piqûre pour son sport en reprenant l'entraînement. Le joueur québécois tient à être prêt si une équipe de la Ligue canadienne s'intéresse à ses services.

« Je veux être capable de saisir l'occasion si elle se présente et ne pas avoir de regret. »

Mais le football n'est pas le seul projet à trotter dans la tête du maraudeur québécois.

« J'ai des projets en télé sur la glace en ce moment. S'ils se concrétisent, ça pourrait me forcer la main vers la retraite. Je vais laisser la vie faire les choses. »

Quand on a le choix, à quoi bon se presser.