Desjardins aux commandes

Reportage de Jonathan Jobin

Un autre membre de la direction des Alouettes de Montréal quitte le nid. Marcel Desjardins relèvera un considérable défi à Ottawa, où il bâtira la nouvelle équipe de la Ligue canadienne.

Sa nomination au poste de directeur général a été confirmée dans une conférence de presse mercredi après-midi. On parlerait d'un contrat de quatre ans.

Desjardins dirigera ainsi une deuxième équipe après un court passage à la tête des Tiger-Cats de Hamilton en 2007. Autrement, il a agi à titre d'adjoint de Jim Popp pendant neuf saisons à Montréal.

« C'est une occasion incroyable et un défi que j'ai hâte de relever, a déclaré Desjardins. J'ai mes idées afin de tout mettre en place. De tout faire à partir de rien, et pas seulement au niveau du personnel, mais aussi des bureaux, du vestiaire, tout ça. C'est beaucoup, mais c'est comme si vous bâtissiez une maquette.

« Les installations seront les meilleures, ça ne veut pas dire que c'est mal ailleurs, mais c'est très important, a expliqué Desjardins. Deuxièmement, c'est comment vous traitez les gens. Vous devez traiter les gens comme des professionnels, vous devez traiter les joueurs et le personnel comme des personnes. Vous ne dénigrez personne. Vous créez un environnement où les gens sont bien et ça aide beaucoup. »

Desjardins, natif de Burlington en Ontario, aura 18 mois pour mettre en place une équipe qui disputera ses premiers matchs en 2014.

Cette franchise succède aux Rough Riders et aux Renegades, deux équipes disparues au cours des deux dernières décennies.

« Au nom des Alouettes de Montréal, je veux d'abord féliciter Marcel d'avoir obtenu le poste à Ottawa et également le remercier pour son travail fantastique avec les Alouettes, a déclaré Popp dans un communiqué. Marcel a été un véritable héros au sein de notre organisation et il n'a pas reçu autant de remerciements qu'il le mérite.

« Une grande partie du succès que nous connaissons à Montréal revient à Marcel, et il a été un grand confident pendant des années, a-t-il ajouté. Les Alouettes vont devoir engager plus d'une personne afin d'effectuer tout le boulot que Big Marce a effectué au fil des ans. Monsieur Hunt, le propriétaire à Ottawa, a effectué un choix judicieux et leur franchise va bénéficier de cette embauche pendant bien des années à venir. »

Le départ de Desjardins ne fait que poursuivre la saignée dans le personnel d'entraîneurs des Alouettes depuis le départ de Marc Trestman, nommé entraîneur-chef des Bears de Chicago le 16 janvier.

Depuis, Trestman a embauché Andy Bischoff, Michael Sinclair et Pat Meyer, adjoints avec lui à Montréal, respectivement à titre de responsable des ailiers rapprochés, adjoint à l'entraîneur de la ligne défensive et adjoint au responsable de la ligne offensive. Puis, mardi, il a engagé Brendan Nugent et Carson Walch, qui étaient responsables du contrôle de la qualité des unités spéciales et des receveurs de passes des Alouettes. Les deux seront maintenant chargés du contrôle de la qualité de l'attaque des Bears.

Du personnel d'entraîneurs de la dernière saison, il ne reste maintenant avec les Alouettes que Noel Thorpe, coordonnateur défensif, et Jean-Marc Edme, adjoint à la défense.

Le propriétaire Robert Wetenhall et le directeur général Jim Popp poursuivaient mercredi leur série d'entrevues de candidats au poste d'entraîneur-chef de l'équipe.