La Coupe Grey a 100 ans

La 100e Coupe Grey aux Argonauts

Les Argonauts de Toronto remportent la 100e Coupe Grey. Les Argonauts de Toronto remportent la 100e Coupe Grey.  Photo :  PC/Nathan Denette

Le trophée de la Coupe Grey restera dans la ville qui l'a vu naître en 1909. Devant 53 208 spectateurs, les Argonauts de Toronto ont vaincu les Stampeders de Calgary 35-22.

Un texte d'Antoine Deshaies

(Toronto) - Menés par ses joueurs vedettes Ricky Ray, Chad Owens et Chad Kackert, les Argonauts ont remporté la Coupe Grey devant leurs partisans, une première depuis 1952.

Les Torontois imitent les Lions de la Colombie-Britannique, qui ont réussi l'exploit l'an dernier.

« La foule nous a beaucoup aidés ce soir, a déclaré Chad Owens. C'est exceptionnel de pouvoir vivre cette conquête à la maison. »

« Notre désir de gagner était simplement plus fort que celui de l'adversaire, c'est ça qui a fait la différence », a ajouté le joueur par excellence de la Ligue canadienne.

Profitant de chaque maladresse du quart adverse Kevin Glenn en première demie, les hôtes ont pris une avance confortable de 24-6 à la mi-temps.

Glenn a commis deux erreurs - un échappé et une interception - qui ont été fort coûteuses à son équipe.

En tentant une remise au porteur Jon Cornish, Glenn a laissé tomber l'ovale. Quelques jeux plus tard, Chad Owens captait une passe de cinq verges de Ricky Ray.

La facture a ensuite été réglée par paiement direct à la deuxième erreur. Glenn a décoché une passe d'une rare imprécision interceptée par Pacino Horne. Le demi de coin des Argos a rapidement gagné la zone des buts, 25 verges plus loin.

Son vis-à-vis, Ricky Ray, s'est montré plus serein. En fin de deuxième quart, le vétéran a décoché une passe parfaite de 32 verges à Dontrelle Inman, qui a mené son équipe à la ligne d'une verge des Stampeders.

Inman a complété la poussée deux jeux plus tard en captant une passe de Jarious Jackson pendant que la défense albertaine attendait la faufilade du quart.

Ray a mis la touche finale au quatrième quart grâce à une correspondance payante au Canadien Andre Durie sur sept verges.

Le quart-arrière des Argos a conclu sa soirée avec deux passes de touché et un total de 231 verges aériennes. Il a réussi 18 de ses 30 tentatives de passes.

Une troisième pour Boulay

Étienne Boulay a remporté la troisième Coupe Grey de sa carrière. Étienne Boulay a remporté la troisième Coupe Grey de sa carrière.  Photo :  Radio-Canada

« C'était le match le plus long de ma carrière », a dit le quart qui gagne la Coupe Grey pour la troisième fois de son illustre carrière.

« Avec les cérémonies d'avant-match, la pause de 40 minutes à la mi-temps, c'était terriblement difficile de trouver un rythme. Heureusement, on a été en mesure de réussir des jeux importants. »

Le Québécois Étienne Boulay recevra aussi une troisième bague de la Coupe Grey quelques mois après avoir été libéré par les Alouettes.

« Je suis fier de cette équipe-là. On a vécu tellement de hauts et de bas. Notre concentration cette semaine était exceptionnelle », a-t-il dit.

« Je n'ai jamais vu des gars aussi dévoués, a poursuivi Boulay, tout sourire. On a sacrifié des heures de sommeil pour faire de l'étude vidéo entre joueurs. Je suis tellement content du résultat. »

Chad Kackert, joueur le plus utile

Chad Kackert des Argonauts de Toronto a été élu joueur par excellence du match de la Coupe Grey. Chad Kackert des Argonauts de Toronto a été élu joueur par excellence du match de la Coupe Grey.  Photo :  PC/Nathan Denette

Le demi des Argonauts Chad Kackert a été nommé joueur par excellence de ce match de la Coupe Grey.

Kackert a cumulé 133 verges au sol en 20 portées et a réussi 8 attrapés pour un total de 195 verges de gain.

« Chad a seulement besoin d'une petite ouverture pour faire mal à l'adversaire, a souligné le colosse québécois Marc Parenteau. Il est tellement bon. »

L'ailier défensif Ricky Foley a quant à lui été nommé le joueur canadien le plus utile du match.

Il a réussi un sac du quart sur Kevin Glenn, des Stampeders de Calgary.

Trop peu trop tard

En 2008, les Stampeders étaient parvenus à surmonter un déficit de 10 points pour finalement battre les Alouettes 22-14.

Même si la vedette du spectacle de la mi-temps, Justin Bieber, dit dans une chanson qu'il ne faut jamais dire jamais, la pente était insurmontable pour les Albertains dimanche soir.

Au troisième quart, l'explosif spécialiste de retours de bottés Larry Taylor croyait pourtant avoir exaucé les prières des partisans rouges en ramenant le ballon sur 105 verges pour le touché.

Le jeu a toutefois été rayé de la feuille de statistiques en raison d'une punition à Keon Raymond pour avoir retenu l'adversaire.

« Les pénalités et les revirements ont causé notre perte, a dit le garde Obby Khan. L'écart à combler était tout simplement trop grand. »

Le quatrième quart a été une lente agonie pour les Stampeders, impuissants devant le brillant plan de match des Torontois. Les rares présences des visiteurs en territoire ennemi n'ont mené qu'à des placements du botteur Rene Paredes.

L'ancien des Stingers de Concordia a réussi quatre placements en quatre tentatives.

Les Stampeders s'inclinent pour la première fois en finale de la Coupe Grey depuis 1999.