Dopage : l'affaire Armstrong

La chicane continue

Pat McQuaid et John Fahey Pat McQuaid et John Fahey  Photo :  AFP/Fabrice Coffrini

La guerre de mots entre l'Agence mondiale antidopage (AMA) et l'Union cycliste internationale (UCI) continue. Les deux organismes se déchirent publiquement à propos de l'affaire Armstrong.

Ils n'ont visiblement pas entendu le message du président du CIO Jacque Rogge, qui leur a demandé d'unir leurs efforts pour lutter efficacement contre le dopage au lieu de perdre de l'énergie à se chicaner.

Déception, arrogance : ce sont les derniers mots utilisés par l'AMA au sujet de l'UCI, mardi.

Ces mots forts arrivent au lendemain de la décision des dirigeants du cyclisme mondial de laisser tomber la commission d'enquête indépendante sur Lance Armstrong pour la remplacer par un processus de « vérité et de réconciliation ». Décision annoncée lundi. Le plus dommage est que l'UCI avait précisé que la dissolution faisait suite à des discussions avec le président de l'Agence mondiale antidopage, John Fahey.

« L'AMA est consternée par le communiqué de presse diffusé hier [lundi] par l'UCI, à la fois par son contenu et son caractère trompeur, peut-on lire dans un communiqué. Au lieu de mener un dialogue professionnel et constant avec le président de l'AMA, l'UCI a annoncé publiquement par voie de communiqué que l'AMA acceptait de travailler avec elle sur un processus de vérité et réconciliation. Ce n'est pas seulement faux sur le fond et la forme, c'est trompeur. Le fait est que l'AMA attendait une réponse lorsque l'UCI a envoyé son communiqué. »

L'AMA a ajouté qu'elle ne participerait à aucun projet commun avec l'UCI tant que cette « attitude d'unilatéralité et d'arrogance » continuera.

Cette dernière escalade est une réponse aux commentaires de l'AMA sur la commission d'enquête indépendante mise en place par l'UCI. L'AMA dit n'avoir jamais mis en doute l'indépendance de la commission d'enquête créée à la demande de l'UCI, mais s'était simplement posé des questions sur « la capacité de la commission de travailler correctement [de façon indépendante] sous le patronage de l'UCI ».