Bauer près du but

Manon Gilbert
Radio-Canada
Planet Energy Steve Bauer et des coureurs de SpiderTech  Photo :  Planet Energy

D'ici quelques semaines, Steve Bauer devrait confirmer que son équipe SpiderTech se joint à la grande famille des équipes pro continentales, comme la Cervélo de Dominique Rollin.

Ne reste plus que quelques ficelles à attacher, selon le meilleur cycliste canadien de tous les temps.

« On doit encore discuter de quelques détails avec les commanditaires, mais on devrait faire une annonce bientôt », a déclaré Bauer, jeudi, à Radio-Canada Sports.

Le passage de SpiderTech, actuellement de calibre continental, à un échelon supérieur s'avère une excellente nouvelle pour le cyclisme canadien. Cela signifie que les coureurs de l'unifolié auront l'occasion de se frotter aux meilleurs de la planète plus souvent pour ainsi suivre les traces de Rollin, de Ryder Hesjedal et de Michael Barry.

Par contre, ça ne veut pas nécessairement dire que SpiderTech disputera automatiquement les grands tours, il faudra d'abord obtenir une invitation.

Et la présence d'un grand nom aiderait évidemment à recevoir ladite invitation. Sauf que pour l'instant, Bauer n'a pas l'intention de courir après une vedette.

« Nous avons un bon noyau de coureurs. Nous avons seulement besoin d'ajouter de l'expérience et de la profondeur », soutient l'ancien maillot jaune du Tour de France.

Tuft décline

Bauer a déjà essuyé un premier refus, celui du Britanno-Colombien Svein Tuft, vice-champion du monde du contre-la-montre en 2008.

« Garmin [-Transitions] lui a fait une offre qu'il ne pouvait pas refuser. »

En attendant, Bauer continue son magasinage et ne veut pas avancer de noms. Mais une chose est certaine, pas question de bouleverser l'harmonie et l'esprit d'équipe qui règnent chez SpiderTech.

Sauf qu'avec le retrait de Cervélo à la fin de la saison, celui de Rollin cadrerait bien avec la philosophie de la formation ontario-québécoise.