Reporté à 2008

Manon Gilbert
Radio-Canada
Floyd Landis Landis lors de jours plus heureux  Photo :  AFP/FRANCK FIFE

Le cas Floyd Landis, voire même l'affaire Puerto dans une mesure plus éloignée, auront finalement nui à la naissance du Tour Montréal-Boston.

Faute de commanditaires, la première édition de la course transfrontalière canado-américaine est remise à l'an prochain.

Mercredi, les organisateurs ont annoncé que le Tour, prévu du 5 au 12 août 2007, était reporté à l'été 2008.

Président et directeur général de l'événement, Daniel Manibal affirme que la complexité logistique de l'organisation, qui demande une étroite collaboration entre les différentes juridictions (Québec, Canada, États-Unis, Vermont, New Hampshire et Massachusetts), est à la source du report.

« Les partenaires ont déjà accompli un travail remarquable et nous les assurons de notre détermination à poursuivre la concrétisation du Tour Montréal-Boston, un événement qui, au-delà de la course cycliste, contribuera à faire connaître les beautés du Québec et de la Nouvelle-Angleterre », a déclaré M. Manibal.

Il y a quelques semaines, lors d'une conférence de presse pour la Coupe du monde de cyclisme féminin et le Tour du Grand Montréal, M. Manibal confiait à Radio-Canada Sports qu'il était très difficile de trouver des commanditaires aux États-Unis depuis que l'Américain Floyd Landis avait échoué à un test antidopage à la testostérone après la 17e étape du Tour de France.

Selon lui, il manquait 1,5 million de dollars pour boucler le budget de l'événement.