Pistorius accusé de meurtre

Reportage de Frédéric Nicoloff

Oscar Pistorius, qui a participé aux Jeux olympiques de Londres malgré son handicap, a été inculpé jeudi du meutre de sa fiancée Reeva Steenkamp. Le Sud-Africain a été arrêté à son domicile de Pretoria.

La police a déclaré que les agents ont reçu un appel vers 4 heures disant qu'il y avait eu une fusillade à la résidence du coureur de 26 ans dans un complexe résidentiel de la capitale.

La victime a été atteinte de quatre balles et est décédée sur place.

Un pistolet 9 mm a été récupéré et un dossier de meurtre a été ouvert. Pistorius a ensuite comparu en cour.

Des médias sud-africains ont fait part de spéculations voulant que Pistorius ait peut-être confondu la jeune femme, qui voulait lui faire une surprise, avec un cambrioleur.
Quelques heures avant la fusillade, Mme Steenkamp, un mannequin de 30 ans, avait écrit sur Twitter son enthousiasme à propos de la Saint-Valentin.

La police a toutefois rejeté cette hypothèse.

« Le représentant de l'État s'opposera à une libération sous caution, a indiqué une porte-parole de la police à la télévision. Il y a eu par le passé des rapports faisant état de disputes familiales au domicile de l'accusé. »

Pistorius, qui est amputé des deux jambes sous les genoux depuis l'enfance, est devenu l'été dernier le premier athlète handicapé à participer à la fois aux Jeux olympiques et paralympiques. Il a participé à l'épreuve du 400 m et à celle du relais 4 x 400 m.

Il court à l'aide de deux prothèses de carbone, qui lui ont valu le surnom de « Blade Runner ». Il est champion paralympique en titre du 400 m. Son histoire a inspiré de nombreux jeunes en Afrique du Sud, mais également dans le monde entier.

Oscar Pistorius