Reid se ressaisit et gagne le bronze

La Canadienne Sarah Reid est montée sur la troisième marche du podium, vendredi, aux Championnats du monde de skeleton présentés à Saint-Moritz.

Reid a dévalé la piste suisse avec un temps combiné des quatre manches de 4 min 40 s 1/100, pour finir au 3e rang, à 1,41 s de la gagnante, la Britannique Shelly Rudman. C'est une première médaille aux mondiaux pour Reid.

« Je suis aux anges, a admis l'Albertaine. Je ne sais pas quoi dire. Je ne pensais plus à une médaille après ma 8e place dans la première descente. Mais les trois suivantes ont été très bonnes, et je suis super contente. C'était tellement serré après le premier jour que je pensais bien pouvoir monter au classement, mais jusqu'à la médaille, c'était moins sûr. »

Shellly Rudman, vice-championne du monde et médaillée d'argent aux Jeux olympiques de Turin en 2006, a enregistré un temps combiné de 4:38,60. Elle a devancé de 57 centièmes de seconde l'Américaine Noelle Pikus-Pace, médaillée d'argent.

« Je suis très, très fière, a expliqué Rudman. C'était mon objectif, et j'y travaillais depuis deux ans. Je suis heureuse que tout ait bien fonctionné. »

Melissa Hollingsworth (4:40,36) a mal commencé la journée avec sa troisième descente qui l'a fait reculer à la 7e position. Elle a eu un sursaut d'orgueil pour s'offrir le 4e temps de la dernière. Mais c'est le temps cumulé qui fait foi, et elle a finalement terminé la compétition en 5e position.

« Je suis contente d'avoir eu une bonne dernière descente, a dit Hollingsworth. Mais il est évident que je dois me concentrer sur le skeleton l'été prochain [NDLR : elle pratique aussi le rodéo]. Si j'ai raté le podium, c'est à cause de mon départ. Les entraîneurs ont accepté aimablement que j'utilise mon nouveau skeleton, mais je dois encore m'y habituer. »

Autre déception, celle de la meneuse au classement de la Coupe du monde, l'Allemande Marion Thees, qui n'a pu faire mieux qu'une 8e place.

La troisième Canadienne inscrite, Cassie Hawrysch, a fini au 12e rang avec un chrono de 4:42,59, à 3,99 secondes de la gagnante.

Dukurs à la traîne...

Du côté masculin, après deux manches, le favori Martins Dukurs se retrouve dans une position inhabituelle... au 2e rang.

Après ses deux premiers essais, le Letton, champion mondial, présente un chrono de 2:15,86, soit 9 centièmes plus lent qu'Alexander Tretjyakov.

Troisième au classement général de la Coupe du monde, le Russe a dominé les deux descentes du jour.

Son compatriote Sergei Chudinov (2:16,42) suit en 3e place devant l'autre frère Dukurs, Tomass (2:17,03).

Le champion olympique Jon Montgomery (2 :17,36) a signé la meilleure performance canadienne avec une 7e position. Le Manitobain avait terminé 5e de la manche initiale, mais il a pris un peu de recul dans sa deuxième descente avec le 8e chrono.

Le Britanno-Colombien Eric Neilson (2:17,51), déjà préqualifié pour les Jeux de Sotchi, pointe au 9e rang, tandis que l'Ontarien John Fairbairn (2:18,97) traîne au 19e échelon.

Les deux dernières manches se tiendront samedi.