« Le combat que je voulais » - GSP

Reportage de Justine Boutet

Georges St-Pierre (23-2) affrontera bel et bien Nick Diaz (26-8, 1 sans décision) le 16 mars au Centre Bell dans le gala UFC 158.

Les deux combattants ont répondu aux questions des journalistes mercredi dans une conférence de presse tenue à Montréal. St-Pierre était soulagé de voir son adversaire de 29 ans sur place. « Le combat va arriver comme prévu, a indiqué le champion des mi-moyens. On va pouvoir se tourner sur notre camp d'entraînement à 100 % et passer à autre chose. »

St-Pierre et Diaz devaient combattre lors de l'UFC 137, mais l'affrontement avait été annulé. L'Américain ne s'était pas présenté à deux conférences de presse.

Le champion québécois gardait en tête une autre possibilité. « C'est le plus gros combat qu'on peut faire. Et je trouve sincèrement qu'il (Diaz) mérite le combat. J'avais une autre option, Johny Hendricks, mais je trouvais que Nick Diaz, c'était mieux que Johny Hendricks. C'est le combat qu'il voulait, que je voulais, que tout le monde veut voir, donc c'est le combat qu'on va faire. »

« Pour moi, le meilleur combattant en ce moment, c'est Nick Diaz », a-t-il ajouté.

Diaz, réputé pour ses propos incendiaires envers Georges St-Pierre, a fait preuve de retenue, jusqu'à ce qu'il questionne son adversaire au sujet des stéroïdes.

« Je crois aussi qu'il parlait pour lui-même, a répliqué GSP. C'est très connu qu'il fume de la marijuana. Il peut dire ce qu'il veut, ça ne me dérange pas. Je sais que je suis quelqu'un de naturel. Ce n'est pas la première fois qu'on m'accuse comme ça. »

Pour St-Pierre, il n'est pas question de prendre le combat à la légère. « Il n'y aura pas de combat facile. Ça va être une guerre, je m'entraîne très dur et j'ai très bien préparé mon camp d'entraînement pour ce combat. J'ai des partenaires d'entraînement excellents dans chaque discipline. Je vais arriver très bien préparé. »

Le Québécois aura une nouvelle occasion de défendre son titre à peine quatre mois après avoir conservé sa ceinture contre Carlos Condit. St-Pierre avait été à l'écart de l'octogone pendant 19 mois avant de se mesurer à Condit. « Même quand je n'ai pas de combat, je m'entraîne toujours, c'est naturel pour moi, a-t-il lancé mercredi. Je vais me reposer quand je vais mourir. »

Tournoi à six

Le président de l'UFC, Dana White, a indiqué que le gala du 16 mars sera un tournoi à six pour l'obtention de la ceinture des mi-moyens.

En plus du combat St-Pierre-Diaz, deux autres affrontements mettront aux prises Carlos Condit contre Rory MacDonald et Johny Hendricks contre Jake Ellenberger.

En complément