Musial et Weaver rendent l'âme

Stan Musial (à droite) Stan Musial (à droite)  Photo :  AFP/Dilip Vishwanat

Le baseball majeur a perdu deux de ses figures marquantes samedi.

Stan Musial, l'un des plus grands frappeurs de l'histoire du baseball et membre du Temple de la renommée, est décédé à l'âge de 92 ans.

Stan « The Man » a remporté sept championnats des frappeurs dans la Ligue nationale, a été joueur par excellence à trois reprises et a aidé les Cardinals à gagner trois Séries mondiales dans les années 1940.

Les Cardinals ont annoncé le décès de Musial dans un communiqué. Ils ont indiqué qu'il avait rendu l'âme samedi soir, chez lui, entouré de ses proches.

Musial est si célèbre à St. Louis que deux statues à son effigie entourent le Busch Stadium.

Il a passé l'ensemble de sa carrière de 22 saisons avec les Cardinals et a participé au match des étoiles à 24 reprises. Le baseball majeur organisait deux matchs des étoiles par été pendant quelques saisons.

Le baseball a également perdu l'ancien gérant des Orioles de Baltimore Earl Weaver.

Le bouillant gérant, qui a remporté 1480 victoires avec les Orioles, était âgé de 82 ans.

Earl Weaver en 2010. Earl Weaver en 2010.  Photo :  Rob Carr

Celui qui était affectueusement surnommé « The duke of Earl » par les partisans de l'équipe a mené les Orioles quatre fois à la Série mondiale de baseball en 17 saisons. Il a remporté le titre en 1970.

Avec un pourcentage de victoires de ,583, Weaver vient au 5e rang parmi les gérants ayant dirigé une équipe de baseball 10 ans ou plus.

Reconnu pour son franc-parler et pour ses engueulades mémorables avec les arbitres, Weaver était un gérant qui préférait attendre un circuit de trois points plutôt que de tenter d'arracher un point aux adversaires à l'aide d'un but volé ou d'un amorti sacrifice.

Avec la Presse canadienne